Cet article date de plus d'un an.

La Nouvelle-Zélande corrige l'Australie, l'Afrique du Sud s'en sort face à l'Argentine

La Nouvelle-Zélande a corrigé l'Australie 36-0 samedi à Auckland, conservant ainsi la Bledisloe Cup et sa première place mondiale, à un mois du Mondial 2019 au Japon. L'Afrique du Sud a eu quant à elle beaucoup plus de difficultés à battre l'Argentine (24-18).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Dans la tourmente après un Rugby Championship raté et une humiliation reçue par les Wallabies à Perth (47-26), les All Blacks ont montré un meilleur visage dans leur antre samedi, en inscrivant 4 essais par Richie Mo'unga (31e), Aaron Smith (32e), Sevu Reece (67e) et George Bridge (77e).

Indisciplinés en Australie une semaine plus tôt, où le deuxième ligne Scott Barrett avait été sanctionné d'un carton rouge par l'arbitre français Jérôme Garcès pour une charge au visage, les All Blacks ont largement corrigé leur copie, malgré le carton jaune du talonneur Dane Coles (36e). L'Australie, en revanche, s'est montrée bien plus timorée qu'à Perth offensivement: elle a gâché ses rares occasions d'essai et a multiplié les fautes de main sous la pluie, pour finir la partie avec aucun point marqué (pour la 10e fois dans son histoire face aux Blacks).

La Nouvelle-Zélande reste donc maître de cette Bledisloe Cup, réduite à deux matches en raison de la Coupe du Monde (20 septembre - 2 novembre au Japon), car en cas d'une victoire partout, c'est le champion en titre qui conserve son titre. Les All Blacks ont par ailleurs redressé leur image à l'approche du Mondial, refroidissant les nations du Nord aux dents longues (Pays de Galles, Angleterre, Irlande), qui lorgnaient sur leur première place au classement mondial des nations du World Rugby.


 

L'Afrique du Sud s'impose au forceps face à l'Argentine 

L'Afrique du Sud s'est imposée samedi avec difficulté face à l'Argentine (24-18), grâce notamment à son feu follet Sibusiso Nkosi, auteur de ses 6e et 7e essais en 8 sélections. Premier adversaire de la France lors au Mondial-2019 le 21 septembre, l'Argentine a été tout proche de l'exploit mais a finalement concédé une dixième défaite consécutive. Les Pumas n'ont plus gagné depuis plus d'un an, le 15 septembre 2018 en Australie (23-19).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.