Cet article date de plus de six ans.

L'Egypte va reprendre les matchs de football suspendus après des violences mortelles

Les matchs de football de haut niveau vont reprendre en Egypte après avoir été suspendus après la mort de 19 personnes au cours de violences devant un stade début février, a décidé mercredi le gouvernement. Le championnat d'Egypte de première division avait été suspendu après que la mort de 19 personnes le 8 février devant un stade de football au Caire.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le football égyptien en proie à la violence  (MAHMUD KHALED / AFP)

Les matchs du championnat de première division reprendront après la période de deuil de 40 jours décrétée après les affrontements ayant opposé les supporters de deux clubs à l'entrée d'un stade du Caire le 8 février, selon un communiqué officiel qui ne fixe pas la date de la reprise. Une commission de responsables des ministères de l'Intérieur et des Sports sera créée pour "adopter des mesures pour la reprise du championnat sans aucun spectateur après la fin de la période de deuil de 40 jours", indique un communiqué officiel.

Le gouvernement ne précise cependant pas la date exacte de la reprise des matchs et quand les supporteurs seront à nouveau autorisés à y assister. En 2012, 74 supporteurs avaient été tués à Port-Saïd, dans le nord, quand la police avait laissé s'affronter les fans de deux clubs rivaux, sciemment selon les supporteurs. En décembre, le gouvernement avait supprimé le huis clos total, imposé après la tragédie de Port-Saïd, pour la plupart des matchs de première division et avait rouvert les portes des stades mais en limitant leur capacité à 10.000 spectateurs pour certaines rencontres. Le huis clos avait toutefois été maintenu pour les rencontres opposant entre elles les six équipes phares du championnat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.