Cet article date de plus de cinq ans.

L'aventurier Charles Hedrich boucle un tour de France à la rame

À 58 ans, Charles Hedrich a terminé jeudi 20 octobre à Paris un tour de France à la rame de cinq mois. Le Lyonnais a parcouru 3 000 kilomètres.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Chalres Hedrich le 20 octobre 2016 à Paris, jour d'arrivée de son tour de France à la rame (ALAIN JOCARD / AFP)

Une dernière manœuvre réussie au pied de la Tour Eiffel. Un grand sourire et les bras levés vers le ciel. C'est sous les applaudissements de son petit comité d'accueil que Charles Hedrich a accosté à Paris jeudi 20 octobre, bouclant ainsi un tour de France à la rame inédit. 3 000 kilomètres parcourus à la force des bras durant cinq mois, au fil des canaux et des voies navigables, avec même des incursions en mer.

Épernay, Béziers, Castelnaudary, Bordeaux, Saint-Denis d'Oléron, Redon, Amiens, Beaumont-sur-Oise. Au-delà de l'exploit sportif, Charles Hedrich a voulu rappeler la beauté des paysages français. "Il y a un point sur lequel je me suis trompé. Je pensais que c'était beau. Mais en fait c'est merveilleux, raconte le Lyonnais de 58 ans. Tout est magnifique. À 15 kilomètres du centre-ville de Paris, on se serait cru en Amazonie."

Le plateau de Langres, c'est extraordinaire ! La Suisse normande, c'est un véritable bijou !

Charles Hedrich

sur franceinfo, le 20 octobre 2016

Jeudi, l'aventurier a accosté à Paris sous les yeux admiratifs de collégiens de Montreuil (Seine-Saint-Denis), qui ont suivi son parcours. Allant même jusqu'à le rejoindre début octobre en baie de Somme pour partager quelques jours de son expédition. "Pour eux, c'est hyper motivant, s'enthousiasme leur encadrant, Djamel Bouda. Vu de leur collège très difficile de Seine-Saint-Denis, ils peuvent avoir l'impression que beaucoup de choses sont inaccessibles. Mais de voir Charles Hedrich réaliser ce qu'il a envie de réaliser, ils se disent qu'ils peuvent le faire eux aussi."

Charles Hedrich n'en est pas à son coup d'essai. En 2015, il traversait le désert d'Atacama (Chili) en autonomie et sans ravitaillement. En 2012, il réalisait une traversée aller-retour de l'Atlantique à la rame et en solitaire. En 2006, il gravissait l'Everest. En 2005, il bouclait un tour du monde à la voile en solitaire et sans escale.

Reportage de Rosalie Lafarge à l'arrivée du tour de France à la rame de Charles Hedrich
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.