VIDEO. JO d'hiver 2018 : on vous explique pourquoi le short track est la discipline la plus insolite des jeux

Franceinfo vous prouve qu'il y a bien plus à voir dans une épreuve de patinage de vitesse sur piste courte qu'il n'y paraît.

Ils vont s'affronter lors de deux finales endiablées. Samedi 17 février auront lieu le 1 500 m femmes et le 1 000 m hommes en short track aux Jeux olympiques de Pyeongchang (Corée du Sud). Le spécialiste français, Thibaut Fauconnet, tentera d'abord de se qualifier lors des quarts, puis des demi-finales. Il devra y patiner plus vite que ses concurrents sud-coréens. A l'occasion de ces finales, franceinfo vous propose de connaître les petits secrets insolites de ce sport.

Du suspense jusqu'au bout

Il faut par exemple savoir qu'en patinage de vitesse sur piste courte, il peut se passer n'importe quoi. Même le dernier peut décrocher la médaille d'or. L'improbable a par exemple eu lieu à Salt Lake City (Etats-Unis), en 2002. L'Australien Steven Bradbury, en dernière position du 1 000 m, a profité d'une chute collective pour franchir la ligne d'arrivée avant ses concurrents, comme le raconte L'Equipe.

Franceinfo vous explique pourquoi le short track est la discipline la plus insolite des JO d\'hiver.
Franceinfo vous explique pourquoi le short track est la discipline la plus insolite des JO d'hiver. (FRANCEINFO)