Snowboard : Shaun White s'envole pour la rédemption avec un troisième titre de champion olympique

En octobre dernier, la légende du snowboard était sur un lit d’hôpital avec 62 points de suture au visage suite à une chute à l’entraînement. Il décroche mercredi à Pyeongchang un troisième titre de champion olympique.

L\'Américain Shaun White a confirmé sur sa planche que le statut de légende de la discipline qui l\'escorte depuis des années restait absolument mérité.
L'Américain Shaun White a confirmé sur sa planche que le statut de légende de la discipline qui l'escorte depuis des années restait absolument mérité. (MARTIN BUREAU / AFP)

C'était l'hystérie mercredi 14 février matin sur le site du halfpipe de Pyeongchang. À 31 ans, la légende du snowboard, Shaun White, véritable rock star aux États-Unis, a décroché un troisième titre de champion olympique après Turin en 2006 et Vancouver en 2010. Un troisième titre qui sonne comme une rédemption.

"Fly tomato", la tomate volante

Shaun White, c’est l’homme qui sur chacun de ses sauts déclenche des scènes d’hystérie. Des sauts d’une telle amplitude qui, avec sa crinière rousse, lui ont valu le surnom de "Fly tomato" (la "tomate volante").

L’Américain est celui qui a révolutionné et surtout su médiatiser le snowboard. Un modèle pour le Suisse Patrick Burgener, 4e des Jeux mercredi matin. "C’est une légende, il a poussé ce sport, explique Patrick Burgener. Pour cela, il faut le respecter infiniment. Il a tellement apporté à ce sport que cela mérite une reconnaissance."

Après le temps des excès, celui de la rédemption

Certains lui reprochent d’avoir fait de son sport un véritable business avec notamment un jeu vidéo à son nom, et d'être devenu aux États-Unis une véritable rock star, avec mannequin au bras, groupe de musique mais aussi tous les excès qui vont avec cette image, au point de se perdre à Sotchi, il y a quatre ans. Un titre qui sonne donc aujourd’hui comme une rédemption.

"C’est incroyable, honnêtement je suis si fier de moi, confie, exalté, le snowboarder. Vous savez, je ne dis pas cela souvent, je suis passé par tant d’émotions pour retrouver l’amour de mon sport, retrouver la passion. Alors gagner ce titre olympique, c’est beaucoup d’émotion." Et dire qu’en octobre dernier, Shaun White était sur un lit d’hôpital avec 62 points de suture au visage suite à une chute à l’entraînement. On pourrait le retrouver en 2020 du côté de Tokyo en skate, discipline qui fera alors son entrée aux Jeux olympiques.

Snowboard : Shaun White s'envole pour la rédemption avec un troisième titre de champion olympique - reportage de Fanny Lechevestrier
--'--
--'--