Le top 5 des tenues pour la cérémonie d'ouverture des JO

LONDRES - La traditionnelle cérémonie d'ouverture, qui se tiendra le 27 juillet à Londres, sera l'occasion de découvrir les tenues des 204 délégations engagées dans les Jeux olympiques. 

Le canoéiste français Tony Estanguet en tête de la délégation française lors de la cérémonie d\'ouverture des Jeux olympiques de Pékin, le 8 août 2008.
Le canoéiste français Tony Estanguet en tête de la délégation française lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin, le 8 août 2008. (FABRICE COFFRINI / AFP)

C'est une tradition : chaque édition des Jeux olympiques débute par une cérémonie d'ouverture durant laquelle toutes les délégations défilent dans leurs plus beaux habits avant d'entrer officiellement dans la compétition. Cette année, cet événement se tient le 27 juillet dans le stade de Wembley, et concerne 204 pays. Parmi ces délégations, FTVi a sélectionné pour vous les cinq tenues qui ne passeront pas inaperçues sur la piste de l'enceinte londonienne.

La plus polémique

Les athlètes Ryan Lochte, Bryan Clay, Giuseppe Lanzone et Heather Mitts posent dans les uniformes d\'apparat Ralph Lauren prévus pour la parade olympique à Londres.
Les athlètes Ryan Lochte, Bryan Clay, Giuseppe Lanzone et Heather Mitts posent dans les uniformes d'apparat Ralph Lauren prévus pour la parade olympique à Londres. (ALESSANDRO LA ROCCA / AP / SIPA)

Pour vêtir les membres de sa délégation, la team USA a décidé de faire appel au couturier Ralph Lauren. Ce dernier a créé un costume sobre et plutôt classe, qui a pourtant soulevé une polémique aux Etats-Unis. En effet, certains membres de la classe politique n'ont pas apprécié que les uniformes aient été fabriqués… en Chine.

"Nos athlètes olympiques ne s'entraînent pas toute leur vie pour finir dans des tenues fabriquées en Chine", s'est ainsi plaint le sénateur démocrate de New York Chuck Schumer. Harry Reid, chef de la majorité démocrate au Sénat, s'est montré encore plus virulent : "Je pense que le comité olympique se couvre de honte. Ils devraient prendre tous les uniformes, en faire une grosse pile et les brûler", a-t-il déclaré sur la chaîne ABC.

Cette idée n'a cependant pas fait d'émules aux Etats-Unis, et les Américains devraient donc bien défiler dans les tenues dessinées par Ralph Lauren. Mais cet épisode ne restera pas sans conséquences : face aux pressions de la classe politique, le comité olympique américain (Usoc) a déjà fait savoir que les costumes pour la cérémonie des Jeux d'hiver 2014, qui se tiendront à Sotchi (Russie), seront bien fabriqués sur le sol américain.

La plus so British

Si côté épreuves, les tenues des sportifs dessinées par la créatrice britannique Stella McCartney ont beaucoup fait parler d'elles, les supporters du Royaume-Uni semblent en revanche conquis par les costumes qu'arboreront leurs athlètes à Wembley, le 27 juillet. 

Les joueurs de badminton Chris Adcock (à gauche) et Imogen Bankier en plein essayage de la tenue de la délégation britannique pour la cérémonie d\'ouverture des Jeux olympiques de Londres, le 16 juillet 2012 à Loughborough (Royaume-Uni).
Les joueurs de badminton Chris Adcock (à gauche) et Imogen Bankier en plein essayage de la tenue de la délégation britannique pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Londres, le 16 juillet 2012 à Loughborough (Royaume-Uni). (DARREN STAPLES / REUTERS)

Ces tenues imaginées par la marque britannique Next vêtiront les 550 athlètes, les 450 membres du staff et les 300 volontaires pour "leurs" Jeux olympiques. D'où l'importance de faire bonne impression.

La plus laide

"A la maison en train d'essayer mon uniforme pour les Jeux olympiques ! J'aurais peut-être pas dû, je vous laisse juger…" L'Espagnol Saùl Craviotto, champion olympique de canoë en 2008, ne se doutait pas qu'en tweetant des photos de lui dans la tenue officielle de la délégation ibérique, il provoquerait un véritable buzz.

Réalisé par la société italo-russe Boscosport, le costume a donc fait réagir les internautes, mais également les stylistes espagnols. "Dans un pays comme l'Espagne, avec de grands designers et des capacités de distribution très puissantesnous ne comprenons pas le recours à une société russe pour réaliser ces vêtements", a ainsi déploré l'Association des créateurs de mode d'Espagne.

Avec cet ensemble qui pique les yeux, l'équipe olympique espagnole part déjà favorite pour le titre de la tenue la plus affreuse, avant même le début des Jeux. Une première récompense dont les Espagnols se seraient sûrement passés.

La plus cool

En confiant le design de sa tenue officielle à la fille de Bob Marley, Cedella Marley, la Jamaïque s'est d'ores et déjà assuré le titre de délégation la plus cool de la compétition.

Sur la piste de Wembley, les athlètes jamaïcains défileront ainsi en treillis, avec un tee-shirt à l'effigie du légendaire reggaeman. "Nous avons pris ce que mon père portait et nous l'avons adapté à 2012, a expliqué la créatrice. Il y a la veste militaire d'Iron Lion et la chemise de Buffalo Soldier [deux titres phares de Bob Marley]. C'est une partie de lui qui sera à Londres."

Le sprinter jamaïcain Usain Bolt lors d\'une conférence de presse à Londres, le 1er juin 2012.
Le sprinter jamaïcain Usain Bolt lors d'une conférence de presse à Londres, le 1er juin 2012. (SANG TAN / AP / SIPA)

• La plus tricolore

Difficile de mentionner les tenues des délégations olympiques sans évoquer celles de nos athlètes français. Ici, point de motifs étranges ou d'hommage à des gloires locales, les Bleus s'inscriront dans la ligne sobre qui prévaut aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

La fédération française a décidé de confier la confection de ses costumes à son équipementier sportif, Adidas. "Nous fêterons à Londres notre 10e olympiade d'été en tant que partenaires de l'équipe de France olympique. Pour fêter cela, mais aussi pour faciliter la vie des athlètes, le comité olympique nous a demandé de voir si la tenue de cérémonie pouvait être réalisée chez nous", explique Emmanuelle Gaye, porte-parole d'Adidas France.

Pour l'occasion, la marque allemande a conçu près de 700 tenues sur mesure pour les JO, et 300 pour les Jeux paralympiques. Peu de fantaisie dans cet ensemble, si ce n'est pour les femmes, qui pourront arborer une tenue entièrement tricolore grâce à des chaussures rouges. Interrogée par Le Parisien, la porte-drapeau de la délégation française, Laura Flessel, n'a pas caché sa satisfaction devant cette tenue olympique : "Lors des précédents défilés, on n'était pas si beaux que ça. Certains se moquaient même parfois de nous. Là, on va pouvoir se présenter à la cérémonie en étant vraiment élégants."