Dopage : 23 athlètes contrôlés positifs aux JO de Londres en 2012

Cette nouvelle annonce intervient une semaine après la révélation de 31 cas positifs aux JO de Pékin en 2008.

Le stade olympique de Londres (Royaume-Uni), lors de la cérémonique de clôture, le 9 septembre 2012.
Le stade olympique de Londres (Royaume-Uni), lors de la cérémonique de clôture, le 9 septembre 2012. (BEN STANSALL / AFP)

Le Comité international olympique (CIO) a annoncé, vendredi 27 mai, la découverte de 23 nouveaux cas de dopage aux Jeux olympiques de Londres 2012. Ces athlètes concouraient dans cinq sports et venaient de six pays différents. 

Nouvelles analyses sur des centaines d'échantillons

Cette nouvelle annonce intervient une semaine après la révélation de 31 cas positifs aux JO de Pékin en 2008. Parmi les athlètes concernés par ces résultats positifs à Pékin figure la championne olympique russe de saut en hauteur, Anna Chicherova. Au total, 265 échantillons des JO de Londres et 454 échantillons des JO de Pékin ont été réanalysés, en utilisant les méthodes scientifiques les plus récentes.

Le CIO précise que "le programme de réanalyse était actuellement en cours" et que "davantage de résultats pourraient suivre dans les semaines à venir". La Russie et le Kenya notamment sont dans l'œil du cyclone.  "Nous souhaitons écarter les tricheurs des Jeux olympiques de Rio de Janeiro. C'est pourquoi nous agissons rapidement", déclare le président du CIO Thomas Bach dans un communiqué.