Cet article date de plus de sept ans.

Le bilan doré des Bleus aux Jeux paralympiques

La délégation française à Sotchi s'est classée à la 5e place des nations avec douze médailles, deux fois plus qu'aux précédents Jeux paralympiques de Vancouver. La satisfaction est grande dans le camp français qui doit beaucoup à une fille en or : Marie Bochet.  La Savoyarde ramène quatre titres paralympiques. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Maxppp)

L'heure est au bilan
à Sotchi où se sont terminés dimanche
les Jeux paralympiques. La Russie a dominé la compétition avec 80 médailles. L'Allemagne sur la deuxième marche du podium en ramène 15. La France n'a pas à rougir
de son compteur. Avec douze médailles, les Bleus affichent la belle performance de doubler le
score de Vancouver. L'équipe de France revient
avec cinq médailles d'or, quatre en argent et trois en bronze.   

La domination de la Savoyarde Marie Bochet

Sur les douze médailles engrangées à Sotchi,  Marie Bochet en ramène quatre et toutes en or. Du haut
de ses 20 ans, elle a grimpé la plus haute marche du podium en descente, super
G, super combiné et ski alpin. "Marinette ", a joué dans la cour des grands et récupère ainsi un record historiqe. "Marinette " : c'est son surnom depuis les jeux de Vancouver où elle était à 16
ans la benjamine de l'équipe de France. Cette fois, la "Grande Marie" a explosé ses ambitions puisqu'elle avait mis la barre à un titre. Selon
son père, toute jeune elle n'avait pourtant
pas  vraiment la fibre du défi  sur les skis :

"Elle a longtemps
été réfractaire à la compétition car elle ne voulait pas abandonner ses amies et surtout être perçue comme une enfant handicapée". 

Marie est née avec une absence de formation d'un organe, qui
l'a privée de son avant-bras gauche, ce qui l'oblige sur les skis à chercher
son équilibre. La championne est une fille raisonnable, elle avait renoncé à la
cérémonie d'ouverture le 7 mars, pour ne pas compromettre le lendemain sa
première course. Avec le carton plein de quatre médailles dorées, Marie Bochet n'a pas eu le choix. Elle a évidemment défilé dimanche pour la clôture, comme
porte-drapeau.

La voie vers l'accessibilité

La ministre déléguée aux
Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, a félicité dimanche les Bleus des Jeux
paralympiques en rappelant les performances de Marie Bochet, mais aussi celles
de Vincent
Gauthier-Manuel, qui remporte 3 médailles, dont une en or. Quatre autres noms
viennent compléter le tableau du courage sportif médaillé à Sotchi, ceux de Solène
Jambaque, Thomas Clarion, Benjamin Daviet et Cécile Hernandez-Cervellon. La ministre a ainsi commenté la prouesse de l'équipe de France : 

"L'accessibilité de
tous à tout" passe "aussi par la mise en visibilité du handicap et des personnes
handicapées. Par leurs performances et leurs résultats, nos champions y ont grandement
contribué."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.