JO de Sotchi : grosse déception pour Jason Lamy-Chappuis en combiné nordique

Le porte-drapeau français, champion olympique en titre, a terminé 35e du petit tremplin.

Le Français Jason Lamy Chappuis à la réception de son saut du combiné nordique (petit tremplin), le 12 février 2014, à Krasnaya Polyana (Russie).
Le Français Jason Lamy Chappuis à la réception de son saut du combiné nordique (petit tremplin), le 12 février 2014, à Krasnaya Polyana (Russie). ( MAXPPP)

Il n'a pas réussi à conserver son titre olympique. Jason Lamy-Chappuis a échoué à la 35e place du combiné nordique (petit tremplin) des JO de Sotchi, mercredi 12 février. Une grosse déception, quatre ans après avoir remporté la médaille d'or aux Jeux de Vancouver (Canada).

Le porte-drapeau de la délégation française a terminé à plus de 2 min 37 sec du vainqueur, son adversaire éternel, l'Allemand Eric Frenzel, nouveau champion olympique devant le Japonais Akita Watabe et le Norvégien Magnus Krog.

Problème de matériel ou "jour sans" ? 

Le Français était huitième à l'issue du saut. Parti avec 31 secondes de handicap pour le parcours de 10 km en ski de fond, il a explosé peu après la mi-course, collé sur la neige molle, réchauffée par la douceur printanière. Une contre-performance qu'il a analysé au micro de France Télévisions à l'issue de sa course. 

Cette vidéo n'est plus disponible

"Dès le début, après un tour, je sentais que les jambes ne répondaient pas. Plus ça allait, moins la glisse allait non plus. C'était un calvaire de finir cette course. Je me suis fait doubler par des gars à qui je mets une minute trente d'habitude."

"Je ne pense pas que ce soit un problème de 'fart'", répond-il. "C'est un mélange de physique et de mauvais choix tactique au niveau du ski". "Un jour comme ça, cela ne veut rien dire sur mon état de forme général", assure-t-il. 

Encore deux épreuves pour se rattraper 

Lors des championnats du monde de 2011, le skieur avait aussi fait une contre-performance, avant d'être sacré champion du monde sur grand tremplin. En sera-t-il de même au JO ? Réponse, dès mardi 18 février, avec le grand tremplin et, deux jours plus tard, dans l'épreuve de combiné nordique par équipes.

Jason Lamy-Chappuis abordait ce nouveau rendez-vous partagé entre les résultats mitigés tout au long de l'hiver et une confiance quasi-inébranlable, nourrie par ses résultats lors des grandes compétitions. En 2013, il avait décroché trois titres mondiaux, en petit tremplin, en épreuve par équipes et en sprint par équipes.