Cet article date de plus de sept ans.

Blessée aux JO de Sotchi, une skieuse russe reste paralysée à vie

Victime d'une fracture à la colonne vertébrale lors d'un entraînement de skicross aux JO de Sotchi (Russie), Maria Komissarova souffre d'une paralysie définitive.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photo non datée de la skieuse russe Maria Komissarova, avant son accident. (AP/SIPA / AP)

Un destin brisé. La skieuse russe Maria Komissarova, victime d'une fracture à la colonne vertébrale lors d'un entraînement de skicross aux JO de Sotchi (Russie), souffre d'une paralysie définitive, selon la Fédération russe de ski freestyle (FFR), citant le médecin qui l'a opérée, mercredi 5 mars. Maria Komissarova, âgée de 23 ans, a été hospitalisée le 16 février dans une clinique allemande de Munich (Allemagne) au lendemain de sa chute.

"Compte tenu de la gravité de sa blessure, les fonctions de la colonne vertébrale ne se régénèrent pas", précise la FFR, citant les propos des spécialistes de la clinique allemande. "Selon les spécialistes, Maria pourra se déplacer à l'aide d'un équipement spécial", souligne le communiqué. La skieuse devra passer dix semaines dans cette clinique pour s'adapter à sa nouvelle condition et devra observer une longue période de traitement et de rééducation.

"Je sais que je serai sur pied un jour"

En skicross, discipline olympique du ski freestyle depuis 2010, les concurrents dévalent à quatre ou à six une longue piste étroite parsemée de virages relevés, de grands sauts et d'autres obstacles, comme des bosses, qui ressemble en fait à un parcours de motocross. 

Maria Komissarova avait écrit en février dans un message empreint d'optimisme sur son compte Instagram : "Je ne sens plus mon corps en-dessous du nombril. Mais je suis forte et je sais que je serai sur pied un jour." 

Le président russe Vladimir Poutine lui avait rendu visite sur son lit d'hôpital à Sotchi où elle avait été admise en urgence. 

Le président russe Vladimir Poutine se rend au chevet de la skieuse russe Maria Komissarova, paralysée à vie, le 15 février 2014 à Sotchi (Russie). (RIA NOVOSTI / REUTERS)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers JO de Sotchi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.