JO 2024 : le village olympique se situera à Saint-Denis en cas de succès de la candidature parisienne

Le site, localisé autour de l'Ile-Saint-Denis, en bords de Seine, a été préféré à l'unanimité à ceux de Pantin et du Bourget-Dugny.

Tony Estanguet pose pour la candidature de Paris aux JO en 2024, le 25 septembre 2015.
Tony Estanguet pose pour la candidature de Paris aux JO en 2024, le 25 septembre 2015. (PHILIPPE MILLEREAU / KMSP / AFP)

La France est en pleine campagne pour les Jeux olympiques 2024. Si la candidature de Paris est retenue, le village olympique sera construit à Saint-Denis/Pleyel (Seine-Saint-Denis), a annoncé Tony Estanguet, coprésident du comité de candidature, jeudi 5 novembre.

Le site, localisé autour de l'Ile-Saint-Denis, en bords de Seine, a été préféré à l'unanimité à ceux de Pantin et du Bourget-Dugny. Ce dernier accueillera un centre et un village des médias. La zone retenue s'étend jusqu'à la petite commune de l'Ile-Saint-Denis et est partagée par la Seine, qui sera franchie par une passerelle.

Le village olympique sera transformé en logements

"C'est pour nous clairement le choix pour gagner", a commenté Tony Estanguet. La décision a été prise par les 19 membres du conseil d'administration de l'association Ambition olympique, représentant la Ville, la Région, l'Etat et le mouvement sportif majoritaire, coprésidée par Bernard Lapasset et Tony Estanguet.

"Nous avons fait ce choix en tenant compte de trois grands principes", a détaillé Tony Estanguet en annonçant le nom de l'élu. "D'abord les exigences techniques du CIO, ensuite l'héritage et la durabilité, enfin l'attractivité internationale."

Proche du Stade de France, où auraient lieu les cérémonies d'ouverture et de clôture, du futur centre aquatique d'Aubervilliers, et des futurs centre et village des médias du Bourget, le village olympique verrait ses 17 000 lits transformés par la suite en quelque 3 500 logements.