JO 2016 : quatre choses à savoir sur Gabby Douglas, "l'écureuil volant" de la gymnastique artistique américaine

<

Gabby Douglas lors de l\'épreuvre de poutre des championnats P&amp;G de gymnastique, à Saint-Louis (Missouri, Etats-Unis), le 26 juin 2016.
Gabby Douglas lors de l'épreuvre de poutre des championnats P&G de gymnastique, à Saint-Louis (Missouri, Etats-Unis), le 26 juin 2016. (DILIP VISHWANAT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Du haut de son mètre soixante-huit, la gymnaste Gabrielle Douglas est un poids lourd de la délégation olympique américaine à Rio. Celle qu'on surnomme "l'écureuil volant" va en effet défendre ses deux titres olympiques lors des épreuves du concours général individuel et du concours général par équipe, à partir du dimanche 7 août. Francetv info vous en dit plus sur ce jeune prodige de la gymnastique artistique.

>> JO 2016 : le programme complet de la gymnastique artistique

Elle a quitté sa famille à 14 ans pour "devenir championne olympique"

Très jeune, Gabby Douglas a déjà des rêves de grandeur. Alors elle convainc sa mère de rencontrer Liang Chow, l'entraîneur chinois réputé pour façonner des champions olympiques. "Elle m'a dit 'ma fille veut être championne olympique'. J'ai dit : 'euh, bien… Je vais faire de mon mieux !'", raconte Liang Chow, cité par 20 Minutes. "Quand je l'ai vue pour la première fois, jamais je n'aurais pensé qu'elle serait double championne olympique. C'est incroyable !"

La gymnaste américaine Gabrielle Douglas (droite) et son entraîneur Liang Chow lors de la finale de l\'épreuve de poutre des Jeux olympiques de Londres (Royaume-Uni), le 7 août 2012.
La gymnaste américaine Gabrielle Douglas (droite) et son entraîneur Liang Chow lors de la finale de l'épreuve de poutre des Jeux olympiques de Londres (Royaume-Uni), le 7 août 2012. (MIKE BLAKE / REUTERS)

Gabby Douglas quitte sa Virginie natale en 2010, pour rejoindre le centre d'entraînement de Des Moines (Iowa). Elle a tout juste 14 ans. Mais elle connaît une ascension fulgurante. En à peine un an et demi, elle décroche l'or par équipe aux championnats du monde de Tokyo, puis remporte les championnats de qualification olympique.

"Elle a émergé et progressé dans un temps très court, souligne Marta Karolyi, entraîneuse de l'équipe américaine de gymnastique. Je ne peux pas me rappeler d'une fille plutôt dans la moyenne devenue une gymnaste fantastique si rapidement."

Elle est la première Noire sacrée au concours général en individuel

Gabby Douglas ne s'arrête pas là. "L'écureuil volant" entre dans l'histoire dès sa première qualification olympique, lors des Jeux de Londres en 2012. A 16 ans, elle devient la première gymnaste noire (et la première Afro-Américaine) à remporter la médaille d'or du concours général en individuel, rappelle Le Monde"Je n'y avais pas pensé, c'est super, j'en suis honorée", élude pourtant la jeune fille en sortant des tapis.

Quelques jours plus tôt, Gabby Douglas avait déjà remporté une première médaille d'or en concours général par équipe. Les Etats-Unis n'avaient plus décroché un titre olympique dans cette discipline depuis 1996. Le titre lui vaut d'obtenir un autre surnom avec ses quatre coéquipières, les "Fierce Five" ("les cinq sauvages"). Et de devenir la seule gymnaste américaine à avoir remporté à la fois le concours général par équipe et en individuel lors des mêmes JO.

La gymnaste américaine Gabrielle Douglas reçoit la médaille d\'or du concours général en individuel, lors des Jeux olympiques de Londres (Royaume-Uni), le 2 août 2012.
La gymnaste américaine Gabrielle Douglas reçoit la médaille d'or du concours général en individuel, lors des Jeux olympiques de Londres (Royaume-Uni), le 2 août 2012. (MIKE BLAKE / REUTERS)

Elle a une Barbie à son effigie

Ces deux titres olympiques propulsent Gabby Douglas dans la catégorie des sportifs à suivre aux Etats-Unis. Mais les médias ne sont pas les seuls à s'intéresser à elle : la firme Mattel a également repéré le potentiel de la sportive. Au lendemain de l'annonce de sa sélection pour les Jeux olympiques de Rio, en juillet, Gabby Douglas a dévoilé une Barbie Shero à son effigie.

Cette ligne de poupées honore les femmes qui ont marqué l'histoire dans leur domaine, note NBC News (en anglais). Celle de "l'écureuil volant", dotée de bras et de jambes articulées, peut reproduire les mouvements de la véritable gymnaste. De quoi s'imaginer faisant un salto sur une poutre, tout comme Gabby Douglas.

"J'aime repousser les limites et je suis heureuse que ma propre Barbie célèbre le fait que je sois un modèle pour les petites filles, se réjouit Gabby Douglas. Avoir une Barbie Shero à mon effigie me motive encore plus pour inspirer ces filles à donner le meilleur d'elles-mêmes." Et d'ajouter sur Twitter : "Les filles, continuons à briser des barrières et à rêver en grand !"

Elle compte bien s'offrir un nouvel exploit historique

Aucune gymnaste n'a réussi jusqu'ici à conserver son titre olympique au concours général en individuel, rappelle Sporting News (en anglais). La Roumaine Nadia Comaneci a échoué à la deuxième place du podium, lors des Jeux olympiques de 1980. Mais Gabby Douglas aime révolutionner son sport. Et elle compte bien réaliser un nouvel exploit lors des Jeux olympiques de Rio.

La jeune virtuose a pourtant réalisé des championnats de qualification olympique en demi teinte : elle est arrivée septième de la compétition, après deux chutes lors des épreuves de poutre. Pas de quoi déstabiliser Gabby Douglas, qui veut "faire ses preuves" à Rio, selon NBC News (en anglais)

Du côté de l'encadrement de l'équipe américaine de gymnastique, on affirme que la championne olympique est "prête" pour les Jeux. "Sa gymnastique est magnifique, régulière, propre, assure son nouvel entraîneur, Christian Gallardo. Elle n'a pas à se préoccuper de quoi que ce soit d'autre que d'aller sur le tapis et d'être Gabby Douglas." Sa protégée a bien entendu le message. "Je vais briller et faire ce dont je suis capable", promet-elle déjà.