Cet article date de plus de neuf ans.

Football : des Bleues en forme olympique

LONDRES - Victorieuses du Japon jeudi, les footballeuses de l'équipe de France peuvent rêver d'un podium pour les Jeux olympiques de Londres. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les joueuses de l'équipe de France lors de leur victoire face au Japon (2-0) au stade Charléty, à Paris, le 19 juillet 2012. (BERTRAND GUAY / AFP)

A moins d'une semaine du début des Jeux olympiques de Londres, les joueuses de l'équipe de France se sont imposées jeudi 19 juillet face au Japon, champion du monde en titre (2-0). Les Bleues, sixièmes mondiales du dernier classement Fifa, incarnent un réel espoir de médaille aux JO.

Des performances dans la lignée de la Coupe du monde

Trois matchs, trois victoires, onze buts inscrits et zéro encaissé : le bilan des matchs de préparation de l'équipe de France féminine place les joueuses tricolores dans de bonnes dispositions avant le début des JO. La Roumanie (6-0), la Russie (3-0) et le Japon (2-0) ont ainsi fait les frais de la bonne forme des Bleues, qui peuvent donc légitimement aborder le défi olympique avec des ambitions.

Les performances de l'équipe de France féminine s'inscrivent dans la lignée de leur bonne Coupe du monde 2011 en Allemagne. L'été dernier, les Bleues avaient atteint les demi-finales de la compétition, avant de se faire éliminer par les Etats-Unis (1-3) et de finir quatrième du Mondial.

Au tour précédent, les tricolores avaient réalisé une performance en éliminant l'équipe d'Angleterre au terme d'un match épique (1-1, 4-3 t.a.b.) Le genre d'exploit qu'il faudra sans doute rééditer à Londres pour espérer monter sur le podium.

Une notoriété récente

"Le football féminin a commencé à avoir une vraie prise en compte médiatique uniquement l'année dernière, grâce aux très bons résultats des Bleues, notamment lors la Coupe du monde, regrette Audrey Keysers, auteure du livre Football féminin. La femme est l'avenir du foot (Le Bord de l'eau éditions). Tout le monde a découvert en 2011 que le foot féminin existait."

Ancienne joueuse internationale, Marinette Pichon regrette également cet intérêt tardif pour les footballeuses françaises : "L'attention des médias et des supporters était focalisée sur l'équipe de France masculine", constate footballeuse tricolore (112 sélections). Une tendance qui tend à s'inverser avec les bons résultats des joueuses françaises, qui seront d'ailleurs les seules à représenter le football tricolore en Angleterre, les hommes ne s'étant pas qualifiés pour la compétition.

Cet intérêt médiatique a également eu pour conséquence d'attirer de nouveaux supporters vers le football féminin. Les matchs à Orléans et à Beauvais se sont ainsi joués à guichets fermés, respectivement devant 3 737 et 10 000 personnes. Jeudi, 7 000 spectateurs s'étaient encore déplacés au stade Charléty, à Paris, pour assister à ce dernier match des Bleues avant leur départ pour Londres.

"Les joueuses auront très envie de revenir avec du métal autour du cou"

Désormais sous le feu des projecteurs, les Bleues vont pouvoir compter sur le soutien de leurs supporters pour les JO. Et les chances de médaille de cette équipe de France sont réelles. 

Elodie Thomis à la lutte avec Saki Kumagai lors du match préparatif pour les JO de Londres entre la France et le Japon au stade Charléty, à Paris, le 19 juillet 2012. (BERTRAND GUAY / AFP)
Présente dans les tribunes de Charléty jeudi soir, Audrey Keysers est confiante : "On a vu une équipe dynamique et pleine d'enthousiasme. Je les sens très prêtes pour Londres, les joueuses sont au top."

Un avis partagé par Marinette Pichon : "C'est un plaisir de voir cette équipe de France réaliser encore une prestation superbe face aux championnes du monde en titre. Les joueuses viennent d'enchaîner trois matchs d'affilée sans défaite, c'est de bon augure avant les Jeux."

A Londres, les joueuses sont tombées dans le groupe G, en compagnie des Etats-Unis, de la Colombie et de la Corée du Nord. "L'équipe de France aura droit à un sacré match d'ouverture le 25 juillet face aux Américaines [1res du classement Fifa], mais ensuite, les joueuses vont probablement dérouler. Au classement mondial de la Fifa, la Colombie n'est que 28e et la Corée 8e. Nos Bleues n'ont plus peur d'aucune nation. Elles ont un atout : leur mental", explique Marinette Pichon. "Les joueuses vont aller chercher une médaille parce qu'elles auront très envie de revenir en France avec du métal autour du cou, prédit l'ancienne joueuse internationale. J'espère qu'il sera le plus coloré possible…"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.