JO 2022 : certains athlètes ont été victimes "d'un bashing très fort sur les réseaux sociaux"

La skieuse américaine Mikaela Shiffrin, vcitime d'une chute, est devenue le symbole de ces campagnes de dénigrement sur Twitter, Facebook ou encore Instagram. Selon la Fédération française de ski, le phénomène a atteint des sommets lors de ces jeux d'hiver.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La skieuse américaine Mikaela Shiffrin, après son échec en slalom aux Jeux olympiques de Pékin, le 8 février 2022. (ZHANG CHENLIN / XINHUA)

À seulement 26 ans, Mikaela Shiffrin est la plus grande skieuse de tous les temps. Mais l'Américaine a beaucoup chuté pendant ces Jeux olympiques de Pékin, beaucoup pleuré aussi sur les pistes de ski alpin de Yanqing. Et elle a été victime de milliers de messages méchants et insultants sur les réseaux sociaux. "Prends ta retraite""tu tiens pas la pression", "Blonde idiote, pleureuse".  Agacée, la sportive a enregistré une vidéo pour leur répondre : "Racontez ce que vous voulez, j'ai un sens de l'humour beaucoup plus développé que ce que vous imaginez. Alors, laissez tomber".

Le Français Alexis Pinturault, meilleur skieur du monde la saison dernière, a lui aussi raté ses JO et dit avoir également fait l'objet de critiques : "On en a tout le temps. Ça peut être même sur des commentaires sur des articles, mais en fait, on apprend avec le temps à faire complètement abstraction de tout ça. La méchanceté, on le sait depuis longtemps, est facile sur internet. Les gens se cachent derrière des pseudos. Moi, je ne fais clairement pas des bons jeux. Shiffrin, je pense qu'elle a le même sentiment, et pourtant on ne peut pas dire que Shiffrin ne soit pas une grande championne. Le sport est toujours fait de hauts et de bas, et ça, ça nous apprend aussi à persévérer et à nous rendre meilleurs, à aller plus loin, plus haut." 

"Pendant les Jeux, il faut éviter de regarder les réseaux sociaux"

Le phénomène n’est pas nouveau. Mais ces JO 2022 atteignent des sommets, constate Fabien Saguez, le directeur technique national de la fédération française de ski (FFS) : "On a remarqué que sur ces Jeux olympiques, il y avait quand même un bashing très fort sur les réseaux sociaux. Je sais que ça a énormément touché Mikaela Shiffrin, qui a eu des jeux très difficiles. Ça a été le cas pour d'autres athlètes aussi. Nous, on essaye de travailler en amont avec eux pour essayer de leur dire que pendant les Jeux, il faut éviter de trop regarder les réseaux sociaux parce que je pense que le spectre du public est bien plus large."

"Peut être qu'il y a des gens qui appréhendent un peu moins bien nos disciplines et qui, malheureusement, attendent qu'on fasse des médailles à chaque course. Et ça ne se passe pas forcément comme ça."

Fabien Saguez, directeur technique national de la FFS

à franceinfo

Perrine Laffont, repartie sans médaille de Pékin, a apporté son soutien à l’Américaine Mikaela Schiffrin. Et Nathalie Péchalat, la présidente de la fédération française des sports de glace, en profite pour appeler à la fin de l’anonymat sur les réseaux sociaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité JO Pékin 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.