Cet article date de plus de sept ans.

Encore dix défections aux Jeux

Dix participants africains aux Jeux de la Francophonie, qui se tiennent à Nice jusqu'à dimanche, ont à leur tour fait défection. Après le départ de dix participants de la République démocratique du Congo en fin de semaine dernière, ce sont 7 Djiboutiens et 3 Ivoiriens qui se sont évanouis dans la nature. En revanche, la délégation guinéenne est finalement arrivée à Nice, alors qu'elle avait été annoncée comme absente.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Sept Djiboutiens, qui devaient participer aux épreuves de hip-hop  notamment, et trois Ivoiriens -parmi lesquels deux lutteurs- se sont évanouis  dans la nature, après la défection en fin de semaine dernière de dix  participants de RD Congo, a indiqué lors d'un point-presse le directeur du CNJF  Bernard Maccario. Sept basketteuses, deux cyclistes et un footballeur de la RD Congo avaient  disparu dimanche, avait indiqué à l'AFP leur délégation, qui avait porté  plainte, accusant des agents sportifs sans scrupule d'avoir "fait miroiter" à  ces jeunes l'entrée dans de grands clubs.

"Il faut relativiser les choses: depuis une vingtaine d'années, tous les  grands événements sportifs à rayonnement mondial vivent ce type de situation",  a souligné M. Maccario, citant notamment les Jeux Olympiques de Londres. Après la défection de participants de RD Congo, "la sécurité a été  renforcée autour des hébergements et notamment des résidences universitaires"  où logent les compétiteurs, a précisé le responsable.

Par ailleurs, a annoncé le directeur du CNJF, la délégation guinéenne est  finalement arrivée à Nice mardi soir pour participer aux Jeux. Cette délégation  avait initialement été annoncée comme absente des compétitions par le ministère  de la Francophonie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux de la francophonie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.