Cet article date de plus de cinq ans.

Hirscher pense skier jusqu'en 2019

L'Autrichien Marcel Hirscher, vainqueur des quatre dernières éditions de la Coupe du monde de ski alpin, projette de mettre un terme à sa carrière en 2019, a-t-il indiqué mardi à Beaver Creek. "Pour le moment, j'ai la conviction que je pourrais aller jusqu'aux Championnats du monde 2019", a déclaré le phénomème autrichien en marge de l'étape de Coupe du monde de Beaver Creek qui débute vendredi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Ce qui me motive, c'est bien sûr de gagner encore des courses, mais aussi  de prendre du plaisir sur les skis. Mais si cela devient trop pénible, que je  n'amuse plus, qu'il n'y a plus de joie, il est possible que je dise +Les gars,  c'était sympa, merci beaucoup pour tout et au revoir+. Je ne me vois pas skier  jusqu'à ce que mon corps n'en puisse plus", a-t-il expliqué. Hirscher peut devenir cet hiver le premier skieur de l'histoire à remporter  le globe de N.1 mondial cinq fois de suite.

Il y a tout juste un an, à Beaver Creek, l'Autrichien, 26 ans, avait laissé  entendre qu'il pourrait ne pas participer aux JO-2018 de Pyeongchang (Corée du  Sud). Il avait notamment admis que ses JO-2014 relativement décevants (argent en  géant, 4e en slalom) avaient été difficiles à digérer moralement. "Je veux participer aux JO, j'irai jusqu'aux Mondiaux d'Are (Suède en 2019,  NDLR)", a insisté le champion du monde 2015 de super combiné et vice-champion  2015 de géant sur les pistes de Beaver Creek.

"Je n'ai plus rien à prouver à personne, à moi en premier lieu, ce qui est  vraiment quelque chose d'agréable, je sais que je peux skier vite", a-t-il  insisté. Hirscher a débuté la saison 2015-16 par une 3e place dans le géant de  Sölden (Autriche). Il participera à Beaver Creek au super-G samedi et au géant  dimanche où il retrouvera son grand rival, l'Américain Ted Ligety.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.