Mondial de handball. Le défi des Bleues ? Battre la redoutable Roumanie pour éviter la terrifiante Norvège

L'équipe de France féminine joue vendredi son dernier match de poule contre la Roumanie, invaincue depuis le début du Mondial de handball. Les Bleues vont devoir lutter pour éviter la Norvège en huitième de finale, tenante du titre. 

Au Mondial de handball, les Bleues, ici contre le Paraguay, vont affronter les Roumaines vendredi 8 décembre, leader de leur poule, avant d\'attaquer les huitièmes de finale. 
Au Mondial de handball, les Bleues, ici contre le Paraguay, vont affronter les Roumaines vendredi 8 décembre, leader de leur poule, avant d'attaquer les huitièmes de finale.  (HARALD TITTEL / DPA / AFP)

Au Mondial de handball, les Bleues jouent vendredi 8 décembre leur dernier match de poule contre la Roumanie, invaincue depuis le début de la compétition à Trèves (Allemagne). L'équipe de France, qui a concédé le nul face à l'Espagne va devoir lutter pour éviter un classement qui la jetterait, en huitième de finale, dans les bras de la Norvège, redoutable tenante du titre. 

Une équipe roumaine dans son jardin 

Bucarest a beau se situer à près de 2 000 km de Trèves, la Roumanie joue comme à la maison depuis le début du Mondial. Des centaines de supporters roumains ont investi les tribunes. Leurs encouragements semblent efficaces puisque l'équipe roumaine, invaincue, est leader du groupe A, celui de la France. L’arrière de l’équipe de France, Camille Ayglon-Saurina, n’est pas surprise. Jouant en club à Bucarest, elle connait parfaitement le poids du public.

Il y a un vrai engouement pour le handball féminin en Roumanie. Quand on se déplace en Champions League, il y a toujours des Roumains prêts à venir nous supporter.Camille Ayglon-Saurina, arrière droite des Bleues de handballà franceinfo

La meilleure joueuse du monde chez l'adversaire

Retrouver la Roumanie à ce niveau de la compétition internationale n’est pas étonnant. L'équipe est portée par Cristina Neagu, considérée comme la meilleure joueuse du monde. La Française Gnonsiane Niombla peut en parler puisque c'est sa co-équipière à Bucarest. Elles évoluent toutes les deux au même poste d’arrière gauche. Cristina Neagu "rayonne", dit-elle. Aux Bleues d'adapter leur jeu.

C'est une joueuse extraordinaire qui prendra toutes les responsabilités. Une joueuse avec beaucoup d'orgueil qu'il va falloir museler. Sinon, on ne va pas s'en sortir.Gnonsiane Niombla, arrière gauche des Bleues de handballà franceinfo

Cristina Neagu brillera peut-être moins vendredi soir, la Roumanie étant déjà assurée de terminer première de sa poule. Ce serait une chance à saisir pour les Françaises, afin d’éloigner la menace d’un huitième de finale face aux terrifiantes Norvégiennes, championnes du monde en titre. 

France- Roumanie à l'affiche du Mondial féminin de handball - un reportage de Xavier Monferran
--'--
--'--