Handball : Olivier Krumbholz annonce qu'il ne sera plus le sélectionneur de l'équipe de France féminine après Paris 2024

A 64 ans, Olivier Krumbholz considère que les JO en France "sera le moment" pour lui de tourner la page, dans une interview donnée à L'Equipe.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Olivier Krumbholz lors d'un match le 15 décembre 2020.  (HENNING BAGGER / RITZAU SCANPIX)

La longue aventure d'Olivier Krumbholz à la tête des Bleues vit ses derniers instants. Le Mosellan a annoncé dans une interview publiée sur le site de L'Equipe (version abonnés) que les JO de Paris 2024 seront sa dernière compétition comme sélectionneur de l'équipe de France féminine. Krumbholz, 64 ans, occupe ce poste depuis 2016, son deuxième passage sur le banc tricolore après un premier long et riche chapitre entre 1998 et 2013.

"Ce sera le moment. Nous serons dans une nouvelle olympiade, il sera temps de laisser la place à quelqu'un d'autre. J'ai énormément envie de faire cette compétition en 2024, je vais mobiliser toutes mes forces. Mais derrière, j'ai envie de passer à autre chose", a-t-il détaillé.

Un palmarès XXL

Avec l'équipe de France, Krumbholz a tout gagné : champion olympique à Tokyo en 2021, double champion du monde (2003 et 2017) et champion d'Europe (2018). Après avoir cédé sa place en 2013, son retour en tant que sélectionneur en 2016 a coïncidé avec la montée en puissance des joueuses Tricolores, qui comptent parmi les plus grandes sélections du monde. Ces dernières ont également décroché une médaille d'argent aux Jeux olympiques de Rio en 2016 et aux Mondiaux 2021.

En 2024, il tentera d'accrocher une nouvelle breloque à son cou, devant le public français, à Paris. Une échéance de poids pour une dernière, mais Krumbholz n'y voit pas un supplément de pression. "De toute façon, à partir du moment où on accepte cette mission, la pression, on l'a, assure-t-il. On a une très bonne équipe, on a fait de très grands résultats. Tout le monde veut absolument un grand résultat, voire le meilleur puisqu'on est clairement identifiés par l'ensemble du sport français comme équipe qui doit ramener une médaille, et plutôt l'or que le bronze."

Son successeur n'est pas encore connu, Olivier Krumbholz précisant qu'il sera volontaire pour aider à cette nomination si la Fédération française de handball le souhaite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.