Mondial de handball : la France délivre un match référence pour battre le Portugal et se dirige vers les quarts de finale

Dans le dernier match du tour principal primordial pour la qualification en quarts de finale du Mondial, l'équipe de France a montré les muscles face au Portugal (32-23). Mieux, les Bleus ont proposé leur meilleure partition de la compétition, une prestation référence qui arrive au moment opportun avant d'entamer les matches couperets. En quarts de finale, mercredi, ils affronteront soit la Hongrie soit l'Espagne.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (PETR DAVID JOSEK / POOL)

Cette équipe de France a été assez tancée durant ce Mondial et avant en préparation pour ne pas vanter ses mérites quand cela est nécessaire. Ce dimanche soir, au Caire (Egypte), cet instant est arrivé au meilleur des moments contre le Portugal qui avait tout d’une bête noire pour les Français. Défaits par la nation montante du handball mondial lors de leurs deux dernières confrontations, les Bleus ont lavé l’affront en écartant le Portugal de la compétition (32-23). Mieux, les joueurs de Guillaume Gille ont livré leur match référence depuis un long moment. Le timing est idéal puisque se profilent les quarts de finale que seule une défaite par sept buts d’écart ce dimanche soir aurait privé.

Un début de match rêvé

La France avait du mal à débuter ses parties ? C’est pourtant la fleur au fusil qu’ils sont entrés dans la bataille grâce, notamment, au revenant Timothey N’Guessan (5 buts). Absent du groupe depuis le match d’ouverture contre la Norvège (28-24) pour une blessure aux adducteurs, le Barcelonais a mis les Bleus sur de bons rails en plantant les deux premiers buts de son équipe, puis cinq des neuf premiers.

Surtout, les coéquipiers de Kentin Mahé (1 but) - plus discret qu’à l’accoutumée - ont fait preuve d’une lucidité à toute épreuve. Alors que le jeu offensif était parfois brouillon contre l’Islande vendredi, ils ont complètement sevré les Lusitaniens de jeu rapide en perdant très peu de ballons. L’alternance entre des montées de terrain rapide et un jeu placé, patient, est à montrer dans toutes les écoles de handball.

De rares trous d'air

Même dans ses temps faibles, assez rares cependant, l’équipe de France n’a pas baissé la tête, n’a pas sombré. En première période, à la 20e minute, le match aurait pourtant pu tourner en leur défaveur après une perte de balle de Kentin Mahé alors que les Tricolores profitaient d’une supériorité numérique. Dans la foulée, le Portugal recollait au plus près (12-11, 23e) sans pour autant faire trembler les Bleus. Ces derniers creusaient même un nouvel écart juste avant la pause par un but de Romain Lagarde (3 buts) suivi d’une dernière défense de folie (16-12, 30e).

Au retour des vestiaires, les équipiers de Dika Mem (5 buts) n’ont jamais été inquiétés par leurs adversaires. Ils ont attendu une bonne dizaine de minutes avant de mettre les bouchées doubles pour s’éloigner définitivement du Portugal (22-16, 42e) et transformer cette fin de match en répétition générale pour les matches à enjeu qui arrivent. Pour ne rien ternir, la fin de match a permis à Guillaume Gille de reposer ses joueurs cadres avant les quarts de finale programmés mercredi, contre l'Espagne ou la Hongrie. L’équipe de France connaît désormais la recette d’un match plein.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat du monde de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.