Mondial de handball 2021 : l'équipe russe "pourra participer" sous des conditions à préciser

L'équipe russe "sera autorisée à participer" au championnat du monde masculin de handball en Egypte en janvier prochain, selon des "conditions précises actuellement élaborées", a indiqué à l'AFP la fédération internationale de handball.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Russe Igor Soroka au championnat d'Europe 2020 (ANDREAS HILLERGREN / TT NEWS AGENCY)

Le Mondial 2021, organisé en Egypte du 13 au 31 janvier, est la première compétition d'envergure internationale à intervenir après la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) d'exclure jeudi la Russie pour deux ans des grandes compétitions internationales pour dopage et tricheries. Interrogé par l'AFP, le TAS a de son côté indiqué que l'équipe russe peut y participer "sous bannière neutre".

Des sanctions jusqu'au 16 décembre 2022

Les mesures infligées aux Russes, qui prendront fin le 16 décembre 2022, incluent donc les JO de Tokyo à l'été prochain et les JO d'hiver 2022 de Pékin, mais pas ceux de Paris en 2024. Surtout, elles toucheront avant tout les symboles de l'Etat russe, épargnant les sportifs eux-mêmes. Car ses sportifs pourront concourir sous bannière neutre s'ils n'ont jamais été convaincus de dopage ou s'ils ont purgé leur peine, a également tranché jeudi le Tribunal arbitral du sport (TAS).

D'une ampleur inédite dans l'histoire sportive, le contentieux russe dure depuis 2010, implique les services secrets et le ministère russe des Sports, et a attisé les tensions entre Moscou et les instances sportives perçues comme des instruments de domination occidentale.

Longtemps place forte du handball messieurs (quatre titres olympiques en comptant l'époque soviétique), la Russie a depuis baissé de niveau comme en témoigne ses non qualifications pour les JO de 2012 et 2016 et sa récente 14e place au dernier Mondial en 2019.

Le Mondial de volley en Russie en 2022 à l'eau

Concernant les autres compétitions sportives d'importance internationale, le TAS a estimé vendredi auprès de l'AFP que le championnat du monde de volley-ball, programmé en 2022 en Russie tombait "sous le coup de la décision", qui interdit au pays d'organiser ce type d'événement. "Il faudrait le déplacer dans un autre pays, ou la fédération internationale devra demander une exception à l'AMA pour le maintenir à condition de pouvoir matériellement prouver qu'"il n'est pas possible de recaser ce championnat ailleurs", a-t-il précisé.

Des précisions doivent en revanche être apportées pour le Grand Prix de F1 de Sotchi, ou encore la phase finale de la Coupe du monde 2022 de football au Qatar, qui se terminera officiellement le 18 décembre, deux jours après la fin des sanctions contre la Russie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat du monde de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.