Cet article date de plus de trois ans.

Hand - Starligue : Montpellier vient à bout d'Aix

Sur la lancée de son succès au Trophée des champions il y a quatre jours, Montpellier s'est imposé contre Pays d'Aix 26 à 23 à domicile, en clôture de la 1re journée de Starligue de handball, jeudi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Vincent Gérard  (ANTONIN THUILLIER / AFP)

Avec cette victoire, Montpellier répond au Paris SG, qui a surclassé Ivry (38-21) à domicile, et Nantes, vainqueur en déplacement à Pontault-Combault (32-22) mercredi soir, avec un affrontement au sommet attendu en Starligue cette saison entre les trois premiers de la Ligue des champions 2017/18. L'an passé, Montpellier avait laissé échapper le titre de champion de France au Paris SG d'un seul point, et s'était incliné sur son parquet contre le PAUC (23-22), qui n'en finit plus de progresser après une 8e place en 2016/17 et une 5e place l'an passé.

Dominateur...

Jeudi, dans son palais des sports René Bougnol, l'équipe de Patrice Canayer, championne d'Europe l'an passé, a été accrochée par les Aixois pendant une petite demi-heure. Mais la mésaventure de la saison passée ne s'est pas reproduite. "On a raté beaucoup de tirs, on a eu du mal a se détacher. C'était un beau match de handball. On s'est un peu précipité, mais ce qui est rassurant c'est que l'on a réussi à ne pas s'affoler et à être assez dominateur", a expliqué le gardien de but de Montpellier, Vincent Gérard.

Menée une partie de la première période, les Héraultais ont regagné les vestiaires avec deux buts d'avance (13-11), sur deux réalisations de son nouveau capitaine, Valentin Porte. En seconde période, portés par un excellent Vid Kavticnik (6 buts), les Montpelliérains ont géré leur avance, qui est progressivement montée à trois, quatre puis cinq buts, malgré la belle performance du Slovène Joze Baznik dans les cages aixoises (9 arrêts sur 17 tirs).
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat de France (StarLigue)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.