Euro féminin de handball 2020 - Valérie Nicolas : "Une belle montée en puissance" de l'équipe de France après son succès sur la Slovénie

Valérie Nicolas, l’ancienne gardienne de l’équipe de France (championne du monde en 2003), consultante de Francetvsport aux JO de Tokyo l’été prochain, se réjouit de la prestation des Bleues, victorieuses sans forcer des Slovènes (27-17), et qualifiées pour le tour principal de l’Euro 2020 après deux matches.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Nicolas, l'ancienne gardienne de l'équipe de France, consultante France Télévisions pour les JO (NATHALIE GUYON)

"Les Bleues ont vraiment réalisé un match très propre avec un 9-2 dès le départ, une très bonne défense et des gardiennes qui ont assuré, que ce soit en première ou en deuxième mi-temps. J’ai beaucoup apprécié le travail défensif, la marque de fabrique de cette équipe qui s’est retrouvée tout de suite sur la bonne voie. Il y a eu quelques fautes de mains, des exclusions de deux minutes c’est vrai, mais c’est parce que les Bleues ont mis de l’agressivité, elles ont essayé des choses. Ça fait plaisir de voir que les filles ont trouvé des solutions assez facilement sur les montées de balles en attaque. Tout le monde a participé à la victoire, les jeunes comme les anciennes, qui ont pris leurs responsabilités et montré le chemin. Estelle Nze Minko élue joueuse du match (7 buts pour 9 tirs) a vraiment passé la seconde dans cet Euro et s’est bien relancée, Alexandra Lacrabère (7 sur 8) a répondu présente elle aussi, Grace Zaadi marque le premier but des Bleues qui met l’équipe en confiance...C’est une belle réaction d’orgueil, une montée en puissance. Après, la Slovénie m’a quand même un peu déçue. On a très peu vu Ana Gros (4 buts sur 11 tirs) mais c’est aussi parce que la France a été bonne et agressive en défense. Olivier Krumbholz a trouvé le bon équilibre je pense.

Un gros test face au Danemark

Le gros point positif c’est que les Bleues sont déjà qualifiées pour le tour principal et ça laisse présager de belles choses pour le dernier match de poule face au Danemark mardi. Cette confrontation va être très intéressante. Les Danoises sont chez elles, mais sans public, c’est un peu comme si le match allait se dérouler en Suisse, sur terrain neutre (rires). Il faudra à nouveau une bonne défense des Bleues, empêcher les passes aux pivots, et être efficace en attaque pour battre Sandra Toft, la gardienne de Brest. Le face-à-face avec sa coéquipière de club Cléopatre Darleux est attendu, même si je n’oublie pas non plus Amandine Leynaud. On devrait avoir un bon petit duel en espérant qu’il soit à l’avantage des Bleues. Je m’attends plus à un 21-19 qu’à un 33-32 au score."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat d'Europe de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.