Euro de handball : La France surclasse la Suède et retrouve le dernier carré pour jouer les Croates

L’équipe de France féminine s’est qualifiée pour les demi-finales de l’Euro après son succès contre la Suède (31-25). En manque d’agressivité  lors de la première période, les Bleues ont resserré les boulons après la pause. C’est la troisième édition d’affilée qu’elles atteignent ce niveau. Il y a deux ans, elles étaient reparties avec la médaille d’or. Avec la défaite des Russes contre le Danemark (30-23) plus tard dans la soirée, les Françaises finissent à la 1re place du groupe, et joueront donc les 2e de l'autre groupe, les Croates.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Aissatou Kouyaté perfore la défense suèdoise (HENNING BAGGER / RITZAU SCANPIX)

Les Bleues dans le dernier carré, on connaît la chanson. On était pourtant loin des standards habituels contre la Suède, déjà éliminée, mais revancharde après son loupé face au Monténégro. Avec cette équipe de France, tout est question de curseur. Quand l’agressivité n’est pas au rendez-vous, le bleu est pâle. Encensée depuis le début de cet Euro, la défense française s’est reposée sur ses lauriers. 

Certes, un nul suffisait à passer le cut de ce deuxième tour mais le talent des Françaises n’est visible qu’à couteaux tirés, dans les duels et le combat. Un carburant qui a fait défaut pendant près d’une mi-temps où Gullden s’est régalée à distribuer le jeu ou marquer avec une redoutable efficacité. Dans les buts, Jessica Ryde faisait le reste face à des Bleues sans vitesse, sans imagination et trop basses sur les duels. Seule Estelle Nze Minko (6 buts) surnageait et permettait à son équipe de revenir aux vestiaires à égalité (14-14). "C'était difficile en première mi-temps, un petit peu comme face à la Russie, mais on a pu s’accrocher, a réagi le sélectionneur Olivier Krumbholz. "On a réglé nos problèmes défensifs et on a pu monter les ballons."

Déjà initiée en fin de première période après un temps-mort d’Olivier Krumbholz, la révolte tricolore prenait corps dans le sillage de Kalidiatou Niakate. Avec deux buts et un jet de 7m obtenu, elle remettait les Bleues sur les rails (17-14, 35e). Et comme par magie, la fluidité dans le jeu succédait aux phases défensives. Irrémédiable, l’écart se creusait enfin en faveur de joueuses totalement libérées (26-21, 48e). Voilà les Bleues en demi-finales, le couteau entre les dents. "On monte en charge. On arrive en pleine confiance", a savouré Krumbholz qui espè ne pas rentrer en France bredouille. La défaite russe contre le Danemark a ouvert les portes de la 1re place du groupe aux Bleues. Elles défieront donc en demies les Croates. A chaque fois que les Bleues ont atteint ce stade de la compétition, elles sont revenues avec une médaille (1 titre et 3 médailles de bronze).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat d'Europe de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.