Golf : historique, enjeux, mode d'emploi... Ce qu'il faut savoir sur la Ryder Cup 2021

La compétition phare du golf se déroule du 24 au 26 septembre dans le Wisconsin, aux Etats-Unis.

Article rédigé par
Elio Bono - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les golfeurs européens, vainqueurs de la dernière Ryder Cup en septembre 2018, à Saint-Quentin-en-Yvelines. (FRANCK FIFE / AFP)

Annulée l'an passé en raison de la pandémie mondiale de Covid-19, la Ryder Cup retrouve les greens de vendredi à dimanche dans le Wisconsin. Cette rencontre entre Américains et Européen déchaîne les passions depuis sa création en 1927. Voici tout ce qu'il faut savoir avant le premier drive.

Une tradition vieille de cent ans

Elle a beau être quasi-centenaire, la Ryder Cup n'a pas pris une ride. Créée en 1927 par le Britannique Samuel Ryder, la compétition a lieu tous les deux ans. Elle oppose l'Europe aux Etats-Unis, avec douze golfeurs par équipe. Les quatre premiers du classement européen, les quatre premiers Européens du classement mondial, ainsi que quatre invités sont présents. Côté Américain, le processus de sélection est globalement similaire.

Initialement, la Ryder Cup se disputait les années impaires, au début de l'automne. Mais suite aux attentats du 11 septembre, l'édition 2001 a été décalée à l'année suivante. Le passage aux années paires a donc été acté... jusqu'à ce que le Covid-19 n'annule l'édition 2020, actant donc le retour des joutes impaires. Vous suivez ?

Les règles de compétition : mode d'emploi

Répartie sur trois jours, la Ryder Cup compte des confrontations en double - vendredi et samedi - et en simple, le dimanche. Le principe est simple : le gagnant rapporte un point par victoire, et un demi-point en cas d'égalité. L'objectif final ? Atteindre 14 points et demi pour être sacré. 

Jusque-là, tout va bien. Mais le déroulé des épreuves se corse en rentrant dans le détail. Chaque partie se joue en 18 trous, mais peut s'achever avant si un joueur mène de plus de points qu'il ne reste de trous à disputer.

Les compétitions en double se jouent sous la forme de foursomes - une seule balle par équipe - ou fourball - une balle par joueur. Pour le simple, chaque participant dispute une rencontre. Les points sont ensuite additionnés, pour tenter d'atteindre le fameux total de 14 et demi. A noter qu'il est possible que les deux équipes se quittent dos-à-dos : ce fut le cas en 1989 (14-14). En vertu de sa victoire deux ans plus tôt, l'Europe avait alors conservé le trophée.

Une domination américaine, mais...

A l'origine, la compétition se déroulait entre Britanniques et Américains. En 1973, les Irlandais ont été invités, avant que l'ensemble du continent européen n'y prenne part, en 1979. L'objectif était d'équilibrer une Ryder Cup remportée à 18 reprises par les Etats-Unis, en 22 éditions.

Et ça marche : depuis l'arrivée des golfeurs espagnols, suédois, italiens ou - plus rarement - français, l'Europe l'a emporté 11 fois, contre 8 pour le pays de l'Oncle Sam. Sur la dernière décennie, les Américains n'ont gagné qu'une fois, en 2016, pour quatre revers.

Une chaude ambiance lors de chaque édition

Ce n'est pas la Bombonera de Buenos Aires ou le San Paolo de Naples, mais la Ryder Cup peut offrir des chaudes ambiances, qui tranchent avec l'image sobre que peut avoir le golf. La dernière édition en date, disputée à Saint-Quentin-en-Yvelines en 2018, a par exemple donné lieu à des clappings et autres chants d'encouragement dignes de stades de football. Loin des polos blancs, certains fans se sont même déguisés en Bananaman ! Une vieille habitude pour la Ryder Cup. Les suiveurs se souviennent de l'ambiance survoltée de l'édition 2012, lors du "miracle de Medinah" où les Européens, menés de 4 points, avaient renversés les Américains (14 1/2 à 13 1/2).

Plus de 60 000 spectateurs, dont de nombreux Américains, se sont ainsi massés chaque jour au Golf national. Pour cette première disputée en dehors des Etats-Unis et du Royaume-Uni - avant Rome en 2023 -, la France a montré qu'elle s'intéressait au golf. Mais à 150 € le ticket quotidien et 9 € la bière, il reste du boulot pour le démocratiser.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ryder Cup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.