Football : 69% de l'effectif du club brésilien des Corinthians positif au covid, le club y voit une solution pour immuniser ses joueurs

Le club brésilien des Corinthians, un des clubs les plus suivis au Brésil, a annoncé ce vendredi que 69% de son effectif avait été testé positif au coronavirus. Si le club regrette ce niveau élevé de contamination, il estime toutefois qu'il pourrait y avoir des avantages, comme celle de l'immunité. Toutefois, rien n'indique encore la durée de l'immunité.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (NELSON ALMEIDA / AFP)

Un des clubs les plus suivis au Brésil, les Corinthians, a annoncé ce vendredi que 23 des 33 joueurs de l'équipe avaient été testés positifs au coronavirus, ce qui représente 69% de l'effectif. D'après le média brésilien, Globo, seul le joueur Victor Cantillo aurait eu des symptômes.

Toujours d'après le média brésilien, cette annonce, bien que regrettée du fait du niveau élevé de contamination, serait pour le club un moyen efficace d'immuniser ses joueurs. Toutefois, rappelle l'infectiologue Álvaro Furtado Costa, interrogé par Globlo, il n'est pas possible aujourd'hui de garantir que ceux qui ont déjà contracté le nouveau coronavirus soient immunisés : "Nous continuons à développer des connaissances scientifiques sur la réponse immunitaire de Covid-19. Nous savons que ceux qui contractent le virus développent des anticorps, mais il est important de dire que ce n'est pas un passeport immunologique définitif, une certitude qu'il n'y aura pas de nouvelle infection." En effet, pour l'heure la durée de cette "protection immunitaire" est encore inconnue.

De son côté, le club confirme respecter le protocole sanitaire - distances physiques, port du masque et nettoyage régulier des mains - avec sérieux depuis son retour à l'entraînement il y a trois semaines. Le Brésil est toujours l'un des pays les plus touchés par l'épidémie et a franchi hier, d'après les derniers chiffres officiels, la triste barre des 2 millions de cas confirmés et plus de 76 000 décès. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.