Un accord trouvé pour un rachat du FC Sochaux entre le propriétaire chinois et le financier Romain Peugeot

Avec cet accord, Romain Peugeot deviendrait l'actionnaire majoritaire du FC Sochaux-Montbéliard à hauteur de 67% des parts du club, avec 8 millions d'euros versés via la mobilisation d'un réseau d'investisseurs.
Article rédigé par franceinfo - avec France Bleu Belfort Montbéliard
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le logo du FC Sochaux-Montbéliard. (JEAN-BAPTISTE BORNIER / MAXPPP)

Le club est-il sauvé ? Un accord a été trouvé dans la soirée du mardi 25 juillet pour le rachat du FC Sochaux-Montbéliard, actuellement en difficulté financière, entre le propriétaire chinois Nenking et le financier Romain Peugeot, arrière petit-fils du fondateur du club de football, selon les informations de France Bleu Belfort Montbéliard.

Une lettre d'intention, un document formel synthétisant les conditions financières et juridiques d'une levée de fond, a été signée mardi soir, après des négociations dès lundi entre le président du FCSM, Franckie Yau, et Romain Peugeot.

Huit millions d'euros versés par Romain Peugeot

Cet accord prévoit un montage financier pour éviter un dépôt de bilan du club. Il ferait de Romain Peugeot l'actionnaire majoritaire à l'avenir, à hauteur de 67% des parts du club, avec 8 millions d'euros versés via la mobilisation d'un réseau d'investisseurs. 

Le propriétaire chinois actuel doit de son côté verser 4 millions d'euros, soit la différence nécessaire pour boucler les 12 millions d'euros nécessaires au rachat et à la survie financière du club. Le groupe chinois qui souhaite toujours céder le club sochalien se verrait remboursé de ces 4 millions d'euros ultérieurement. 

Le montant nécessaire au rachat du club doit impérativement figurer sur le compte du FC Sochaux-Montbéliard lors d'une prochaine audition devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). L'actionnaire chinois pourrait saisir l'instance consultative dès ce mercredi pour espérer être auditionné en début de semaine prochaine.

Le club sauvé de la relégation en National 3 ?

C'est le CNOSF qui donnera son avis sur un maintien du club en Ligue 2, avant la décision définitive du Comité Exécutif de la Fédération Française de Football.

Mi-juillet, la relégation administrative du club du Doubs en National avait été confirmée en appel par la DNCG, commission indépendante de la Ligue de football professionnel chargée de surveiller les comptes des clubs en France. En cas de dépôt de bilan, le FC Sochaux-Montbéliard risque même de perdre son statut professionnel en dégringolant en National 3.

L'accord trouvé mardi soir pour un rachat est donc une première étape pour le sauvetage du club, huit ans après sa vente par le patron de Stellantis, groupe issu de la fusion entre PSA-Peugeot-Citroën et Fiat-Chrysler.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.