Cet article date de plus de huit ans.

Transferts : Marseille arrache Thauvin à Lille

Après des mois de discussions, Florian Thauvin, 20 ans, quitte Lille pour rejoindre l'Olympique de Marseille. Le joueur aura mené un véritable bras de fer avec le club lillois pour lequel il n'a jamais joué. Son image en sort écornée. 
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Maxppp)

Des bras de fer entre un joueur et son club au moment du marché des transferts, le monde du football professionnel en connaît chaque année. Mais celui qui vient d'opposer Florian Thauvin, 20 ans, aux dirigeants de Lille risque de rester dans les annales. En rejoignant l'Olympique de Marseille, le joueur quitte un club pour lequel il n'aura pas joué une seule seconde. 

Bastiais, Marseillais mais jamais Lillois

Rappel des faits : en janvier, Florian Thauvin porte le maillot de Bastia, mais son talent évident convainc le Losc de s'offrir les services du milieu de terrain. Pour ne pas l'intégrer à l'effectif en cours de saison, Lille achète le joueur et le prête immédiatement... à Bastia. Thauvin termine ainsi tranquillement sa saison en Corse.

Mais en fin de saison, tout se précipite pour le joueur : il est élu meilleur espoir de Ligue 1, avant de participer au Mondial des moins de 20 ans avec les Bleuets et de devenir champion du monde en juillet. Marseille s'intéresse alors au cas Thauvin et soumet une proposition à Lille, qui refuse : l'ancien Bastiais appartient au club et les Nordistes le veulent sous leurs couleurs.

Marseille insiste, et promet à Thauvin des sommes de plus en plus importantes : 120.00 euros par semaine, le triple de ce qu'il toucherait à Lille. De plus, contrairement au Losc, l'OM a l'avantage de jouer la Ligue des Champions. Poussé par son entourage, Thauvin assume son envie de quitter le Nord et sèche l'entraînement.

La dernière offre de Marseille  aura finalement convaincu le président lillois Michel Seydoux de céder un joueur qui n'aura donc jamais joué pour son équipe.

Les Nordistes amers

"Salut l'artiste... ", titrait ironiquement La Voix des Sports lundi matin. Trois points de suspension qui traduisent l'amertume d'une ville pour un joueur dont le talent, loué par tous, ne se sera jamais exprimé à Lille. 

Et finalement, mieux vaut peut-être pour Thauvin qu'il n'ait jamais eu à fouler la pelouse du Stadium Lille Métropole : les supporters ont peu apprécié son comportement cet été et n'avaient plus tellement envie de le voir évoluer sous les couleurs du Losc.

Tous perdants ?

Dans cette histoire, difficile de dire qui en sort gagnant. L'image du jeune milieu de terrain a été terriblement écornée par son caprice. Même le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps avait donné son point de vue sur le sujet lors d'une conférence de presse sur les Bleus, fin août. Il avait jugé l'attitude du joueur "regrettable ", ajoutant que "quand on arrive à des situations de bras de fer, personne n'en sort gagnant. L'image du joueur et du club en pâtissent ".

Du côté de Marseille, on accueille un joueur dans un climat de polémique. Le club phocéen aurait l'air un peu ridicule si le joueur ne confirmait pas toutes les promesses placées an lui.

Finalement, c'est peut-être le Losc qui s'en sort le mieux : le club revend 15 millions d'euros un joueur qui n'en aura coûté que cinq. Point noir pour le club : Thauvin est parti à quelques heures de la fin du mercato, et l'équipe nordiste n'aura probablement pas le temps de lui trouver un remplaçant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.