Thiriez : "Je ne supporte pas qu'on m'accuse de partialité"

Frédéric Thiriez a contesté, ce mardi, avoir pris fait et cause pour le PSG à la fin de la rencontre opposant le club de la capitale à Lens dimanche. Il reconnait s'être excusé du "mauvais arbitrage", mais auprès des deux clubs.

(Frédéric Thiriez reconnaît s'être excusé, mais auprès des deux présidents, Gervais Martel et Nasser Al-Khelaïfi. © Maxppp)

Les images ont rapidement fait le tour des médias après une rencontre de Ligue 1, dimanche soir, entre Lens et le PSG, rencontre entachée de grosses erreurs d'arbitrage (trois expulsions en six minutes). Le président de la Ligue de football professionnel (LFP) a été accusé d'avoir pris fait et cause pour le club de la capitale.

Sur les images, on voit en effet Frédéric Thiriez glisser une petite phrase au président du club parisien Nasser Al-Khelaïfi à la fin du match : "Je suis vraiment désolé pour ce mauvais arbitrage ". Immédiatement, beaucoup ont dénoncé le manque d'impartialité du président de la LFP. Mais ce mardi, Frédéric Thiriez a réagi en clarifiant les faits et en expliquant qu'il s'était excusé également auprès du président lensois Gervais Martel.

Problème d'arbitrage

"J'étais au stade de France (...) et j'ai vu la même chose que tout le monde, à savoir un match qui aurait pu déraper en raison de l'arbitrage ", explique Frédéric Thiriez au micro de France Info. "J'étais vraiment désolé pour les spectateurs, pour les joueurs et pour les deux présidents. Il ne faut pas chercher plus loin et je ne supporte pas qu'on m'accuse d'impartialité ."

"J'ai vu un match qui aurait pu déraper en raison de l'arbitrage" (Frédéric Thiriez)
--'--
--'--

Frédéric Thiriez a également rappelé que la LFP n'était pas responsable de l'arbitrage dans le championnat de France professionnel. C'est effectivement une charge qui incombe à la Fédération française de football. Les salaires des arbitres incombent en revanche à la LFP. "Je demande que la réflexion suivante soit menée. Est-ce qu'il ne faut pas que envisager que le championnat de France professionnel gère l'arbitrage professionnel ? ", conclut Frédéric Thiriez.