Dénonçant le "racisme" et "l'intimidation", Thierry Henry se retire des réseaux sociaux

L'ancien canonnier des Bleus Thierry Henry a annoncé vendredi 26 mars qu'il allait se retirer des réseaux sociaux. Face au déferlement de haine et aux intimidations qui règnent sur ces plateformes, il ne souhaite plus être présent sur ces réseaux tant qu'ils ne seront pas régulés.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Thierry Henry, ancien footballeur international, le 18 novembre 2019.  (SEBASTIEN ST-JEAN / AFP)

Thierry Henry dit stop aux réseaux sociaux. Un retrait annoncé... sur ses comptes Twitter et Instagram. "Salut les gars, à partir de demain matin je vais me retirer des réseaux sociaux." Malgré ses 2,3 millions d'abonnés sur Twitter et 2,7 millions sur Instagram, le champion du monde 1998 et d'Europe 2000 a décidé de désactiver la totalité de ses comptes jusqu'à nouvel ordre : "Tant que les personnes en charge de ces réseaux ne mettront pas en place de mesures pour réguler leur plateforme avec la même férocité qu'ils le font pour protéger les copyrights".

Thierry Henry a justifié son choix concernant le fait que trop de personnes se cachent derrière des comptes anonymes afin de pouvoir critiquer ou intimider en toute discrétion : "Le volume considérable de racisme, d'intimidation et de torture mentale qui en résulte pour les individus est trop toxique pour être ignoré. Il est beaucoup trop facile de créer un compte, de l'utiliser pour intimider et harceler sans conséquence et de rester anonyme. Jusqu'à ce que cela change, je désactiverai mes comptes sur toutes les plateformes sociales. J'espère que cela arrivera bientôt".

Une  fermeture des comptes qui sera mise en application le 27 mars au matin. Elle pourrait faire boule de neige auprès d'autres personnalités et, surtout, faire réagir les gérants de ces réseaux sociaux. 

-

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Thierry Henry

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.