Cet article date de plus de quatre ans.

Sport féminin : "On est dans un monde où on est obligée de toujours prouver plus quand on est une femme", raconte une arbitre de foot

À l'occasion des quatre saisons du sport féminin, portrait d'une femme arbitre de foot, qui rêve d'arbitrer un jour un match de ligue 1 masculine.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'arbitre Stéphanie Frappart, lors d'une rencontre entre l'Afrique du Sud et le Brésil, aux Jeux olympique de Rio, le 9 août 2016. (RAPHAEL ALVES / AFP)

Les quatre saisons du sport féminin débutent vendredi 10 février. Trois jours de festivités, à l'initiative du CSA, pour mettre en valeur les sportives, ainsi que les actrices du monde sportif.

Franceinfo a rencontré l'une d'elles : Stéphanie Frappart, une arbitre de football.  Il y a trois ans, la jeune femme arbitrait pour la première fois en France au centre d'un terrain de ligue 2, tout en dirigeant des rencontres au plus haut niveau international féminin. À 33 ans, Stéphanie Frappart espère un jour être l'arbitre principale d'un match de ligue 1 aux côtés de professionnels masculins, ce qui serait historique pour le football français.

Épiée à chaque apparition

En 1996, Stéphanie Frappart, alors adolescente, dirige ses premiers matchs de football en région parisienne. Depuis, elle ne cesse de monter dans la hiérarchie et rêve aujourd'hui de passer au niveau supérieur.

Diriger un match de ligue 1 comme arbitre central serait en effet inédit, même si ce n'est pas non plus une idée fixe pour Stéphanie Frappart. "Un des objectifs c'est d'aller plus loin dans les compétitions hommes, [mais aussi] d'aller plus loin dans les compétitions femmes", explique-t-elle.

J'ai déjà marqué l'Histoire, parce que j'étais la première arbitre femme en ligue 2, donc en fait quasiment tous les week-ends je suis déjà ce symbole-là.

Stéphanie Frappart, arbitre de football

à franceinfo

Stéphanie Frappart n'est pas la première femme à officier avec des professionnels masculins. En 1996, Nelly Viennot entrait déjà dans l'Histoire comme arbitre assistante, mais elle est demeurée le long des lignes de touche pendant onze ans. Comme elle, Stéphanie Frappart a eu le sentiment d'être épiée à chaque apparition, même si elle a démontré qu'elle avait le niveau. "On est dans un monde où on est obligée de toujours prouver plus quand on est une femme", raconte-t-elle.

Les mentalités évoluent

Hasard ou non du calendrier, l'année où Stéphanie Frappart commence à arbitrer des matchs de ligue 2, Corinne Diacre marque elle aussi les esprits en devenant l'entraîneur principal de Clermont. 

Aujourd'hui, Stéphanie Frappart ne fait pas encore partie des 22 meilleurs arbitres français au grade de "fédérale 1", mais elle est tout de même la seule femme des 18 arbitres estampillés "fédérale 2".

À 33 ans, la Francilienne a encore douze années devant elle pour décrocher cette promotion suprême, avant d'atteindre la fatidique limite d'âge.

Portrait de Stéphanie Frappart, première Française à arbitrer des matchs de ligue 2 de football. Au micro de Jean-Pierre Blimo.
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.