Cet article date de plus d'un an.

Football : Manchester United fait plier Arsenal, l'AC Milan plane face à l'Inter grâce à Giroud, Barcelone surclasse Séville... Le récap du week-end européen

A quelques jours de la reprise de la Ligue des champions, les géants européens ont, une nouvelle fois, délivré un grand spectacle. 

Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Robert Lewandowski, Olivier Giroud et Erling Haaland ont été décisifs ce week-end sur terrains européens.  (AFP)

Les championnats européens de football ont repris leurs droits ce week-end. Tous les projecteurs étaient ainsi sur la rencontre entre l'AC Milan et l'Inter, samedi 3 septembre, qui a vu la victoire des Rossoneri grâce à l'inévitable Olivier Giroud. En Premier League, Erling Haaland s'est lui aussi illustré en signant son 10e but de la saison pour sa sixième rencontre, alors qu'Arsenal a subi sa première défaite de la saison, à Manchester United. Enfin, le Barça et Robert Lewandowski ont fait plier le FC Séville dans le choc dans la quatrième journée de Liga. Franceinfo: sport fait le point. 

Giroud, le retour du grand blond

 Le "Derby de la Madonnina" opposait le champion en titre et son dauphin, samedi, et la rencontre entre les deux frères ennemis de Milan a tenu toutes ses promesses lors de cette 5e journée. Et c'est un Français qui a attiré une nouvelle fois la lumière. Si Mike Maignan a été solide dans ses buts malgré deux buts encaissés, c'est bien Olivier Giroud, affublé d'une récente teinture blonde platine, qui a rappelé que, malgré ses 35 ans, il avait toujours un sens aigu du but.

D'abord sur une belle passe de Rafael Leao, l'international français a pris l'offrande pour ne laisser aucune chance à Handanovic. Avant de rendre la pareille à son coéquipier quelques instants plus tard pour permettre à l'AC Milan de remporter ce derby bouillant (3-2). 

Haaland, la passe de dix

Erling Haaland marche sur la Premier League et il n'a pas prévu de s'arrêter en si bon chemin. Déjà recordman du nombre de buts en cinq journées pour des débuts en championnat d'Angleterre, le Norvégien a ajouté un nouveau pion face à Aston Villa, samedi. Avec une efficacité diabolique. C'est sur sa première frappe, à la suite d'un centre sublime de Kevin De Bruyne, que l'ancien joueur de Dortmund a surgi pour tromper Martinez et permettre à son équipe de mener.

Si les Cityzens ont finalement concédé le match nul en fin de de rencontre (1-1), les hommes de Guardiola restent à hauteur du leader, Arsenal, avec pas moins de vingt buts marqués en six rencontres, dont la moitié de la part du géant norvégien. 

Le Barça a complété son puzzle

Le Barça va bien, merci. Après avoir réalisé un mercato XXL, la mayonnaise catalane commence à prendre forme. Ce samedi, face au Seville FC, Robert Lewandowski et consort ont surclassé l'équipe de Julen Lopetegui (3-0). Le Polonais a été dans tous les bons coups. C'est lui qui bute sur Bounou avant que Raphinha, opportuniste, ne reprenne la frappe repoussée pour ouvrir le score. C'est encore l'ancien Munichois qui est cette fois à la conclusion d'une ouverture lumineuse de Jules Koundé, pour aggraver la marque. Avant de voir Eric Garcia conclure le récital peu après la mi-temps.

L'ancien Sévillan, qui disputait sa deuxième rencontre sous les couleurs catalanes, a été essentiel au poste de latéral droit, distillant deux passes décisives. Enfin libéré après des semaines d'incertitude suite à des problèmes administratifs qui l'empêchaient de jouer, le Tricolore arrive au meilleur moment, à quelques jours du début de la Coupe d'Europe, pour enfin se montrer. Et briller. 

Manchester United fait tomber Arsenal grâce à sa recrue Antony

Avant dimanche, Arsenal volait, Manchester United vivotait. Mais à Old Trafford, le leader, auteur d'un 5/5 pour débuter la saison, est tombé. Les Gunners ont pourtant dominé la grande majorité de la rencontre, asphyxiant même par séquences les Red Devils. Mais ils ont été punis par trois contres dévastateurs (3-1) et deux flèches nommées Antony et Marcus Rashford.

Le Brésilien, recrue la plus chère du mercato, a parfaitement réussi sa première avec sa nouvelle formation en ouvrant le score et en se montrant très actif. Rashford, lui, aura fait tourner l'arrière-garde de Mikel Arteta en bourrique avec un doublé et une passe décisive, avant de sortir blessé. Arsenal reste en tête, mais ne compte plus qu'un point d'avance sur Manchester City et Tottenham, et trois sur leur bourreau du week-end.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.