Cet article date de plus de deux ans.

Espagne : Convoité par un club chinois, Ramos reste au Real Madrid

Le capitaine du Real Madrid Sergio Ramos (33 ans), convoité par un club chinois, a annoncé jeudi son intention de rester au club merengue et d'éventuellement y finir sa carrière, mettant fin aux spéculations autour de son avenir.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY)

Une étincelle qui a été vite éteinte par Sergio Ramos et le Real Madrid. Alors qu'il se murmurait une offre importante d'un club chinois, le capitaine merengue a éteint toute velléité de départ, réaffirmant au passage son attachement à la Maison Blanche.

"Je ne veux pas partir du Real Madrid, mon rêve a toujours été de prendre ma retraite ici. J'ai toujours dit que je ne voulais jamais partir tant que je serai sous contrat", a dit le défenseur central lors d'une conférence de presse convoquée au centre d'entraînement du club. 

"Le jour où je partirai, je veux que ce soit par la grande porte", a-t-il ajouté, disant avoir réglé toute possible incompréhension avec son président Florentino Pérez lors d'une discussion survenue cette semaine.

Cette mise au point intervient après des propos de Florentino Perez qui avait fait état lundi d'une offre d'un club chinois pour le défenseur international espagnol.

Sous contrat jusqu'en 2021

Champion du monde 2010 et double champion d'Europe avec l'Espagne, le défenseur central compte plus de 600 matches avec le Real, au point de figurer dans le top 5 des joueurs ayant disputé le plus de rencontres sous le maillot merengue. Il dispose d'un contrat jusqu'en 2021.

Son avenir, comme celui de nombreux joueurs de l'effectif merengue, s'est néanmoins retrouvé en suspens après une saison ratée aux airs de fin de cycle.  Zinédine Zidane, revenu en sauveur en mars pour rebâtir la "Maison blanche", a promis "du changement" à l'intersaison.

Une clause à 800 millions d'euros ?

Selon le président Perez, le défenseur a reçu une "très bonne offre" de la part d'un club chinois, lequel ne pouvait néanmoins pas verser d'indemnité de transfert en raison de la réglementation très contraignante du pays. L'international espagnol a donc sondé son président, alors que son contrat est assorti d'une clause libératoire de 800 millions d'euros, selon la presse.

"Je lui ai dit que ce n'était pas possible, qu'on parlerait avec le club chinois mais qu'il était impossible que le Real Madrid laisse partir gratuitement son capitaine", a souligné Pérez lundi au micro de la radio Onda Cero, présentant Ramos comme le joueur le mieux payé de l'effectif merengue actuel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Real Madrid

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.