Une enquête ouverte sur des soupçons de match truqué lors de la rencontre PSG-Etoile rouge Belgrade

Le Paris-Saint-Germain s'était imposé 6 à 1 au Parc des Princes contre le club serbe.

L\'attaquant brésilien du PSG Neymar (à d.) se bat pour le ballon avec le défenseur de l\'Etoile Rouge de Belgrade, Branko Jovicic, lors du match de Ligue des Champions, à Paris le 3 octobre 2018.
L'attaquant brésilien du PSG Neymar (à d.) se bat pour le ballon avec le défenseur de l'Etoile Rouge de Belgrade, Branko Jovicic, lors du match de Ligue des Champions, à Paris le 3 octobre 2018. (FRANCK FIFE / AFP)

Une enquête a été ouverte par le parquet financier sur des soupçons de match truqué lors de la rencontre PSG-Etoile rouge Belgrade, a appris franceinfo auprès du Parquet national financier qui ne souhaite pas s'exprimer davantage, confirmant une information du journal l'Equipe, vendredi 12 octobre. 

Les soupçons visent notamment un dirigeant du club serbe, qui aurait parié une importante somme d'argent sur une défaite de sa propre équipe par cinq buts d'écart, selon l'Equipe. Cette rencontre a eu lieu le mercredi 3 octobre, à l'occasion de la deuxième journée de Ligue des Champions pour le groupe C. Le Paris-Saint-Germain s'était imposé 6 buts à 1 face au club serbe, au Parc des Princes.

"Aucune anomalie en France", selon l'Arjel

L'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) explique à franceinfo qu'"aucune anomalie n'a été détectée en France et sur les membres des plateformes nationales du Conseil de l'Europe (...) que ce soit en ligne, surveillés par l'Arjel, ou sur le réseau physique surveillé par la Française des Jeux".

"Ni la France, ni les pays partenaires du groupe de Copenhague, ni le réseau mondial des surveillances des loteries mondiales, n'ont enregistré de paris atypiques sur ce match", affirme Corentin Segalen. Le responsable des relations institutionnelles de l'Arjel explique qu'"une cotation sur un score exact comme ça peut être très élevée, on peut multiplier sa mise par 10 par exemple".

Contacté par franceinfo le club de la capitale ne souhaite pas s'exprimer sur ce dossier. Le PSG dit également ne pas être au courant de cette information. Du côté serbe, sollicité par l'AFP, Nebojsa Todorovic, porte-parole adjoint de l'Etoile rouge, a répondu : "Je ne peux en aucun cas commenter cela." Le porte-parole de la fédération serbe de football, Milan Vukovic, n'était pas immédiatement joignable.