Neymar au PSG : une manne pour l'État

C'est le transfert du siècle : jamais un footballeur n'aura coûté aussi cher : près de 400 millions d'euros tout compris pour que Neymar rejoigne le PSG. L'attaquant brésilien pourrait d'ailleurs arriver dès ce jeudi dans la capitale.  


De retour à Barcelone hier soir, Neymar s'est retrouvé sous le feu des questions. Dans quelques heures, le brésilien devrait s'envoler pour Paris, et conclure son transfert au PSG. Un transfert pas encore acquis, mais qui fait déjà réagir ce jeudi 3 août au matin le ministre des comptes publics : "Si Neymar vient dans un club français, effectivement le ministre des Comptes publics se réjouit des impôts qu'il va pouvoir payer en France".

300 millions d'euros sur cinq ans

L'État serait en effet le grand gagnant : 100 millions d'euros de taxes, rien que sur le transfert. Au PSG, le salaire évoqué pour Neymar atteint 35 millions d'euros nets annuels, 62 millions bruts. Chaque année, le brésilien rapporterait 27, 5 millions d'euros d'impôts et de cotisations sociales à l'État. Une somme astronomique, pourtant réduite par une niche fiscale, d'après cet avocat fiscaliste : "Les riches clients étrangers bénéficient d'une exonération fiscale de 30% sur leurs revenus, plus une absence d'imposition de leurs revenus ou capitaux détenus à l'étranger, donc en réalité, ils bénéficient d'un système d'exonération fiscale pendant cinq ans". Au total, en 5 ans, l'État gagnerait près de 300 millions d'euros grâce au transfert du joueur, considéré comme l'un des trois meilleurs au monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'attaquant brésilien Neymar lors du match contre le Real Madrid organisé le 29 juillet 2017 à Miami (Etats-Unis).
L'attaquant brésilien Neymar lors du match contre le Real Madrid organisé le 29 juillet 2017 à Miami (Etats-Unis). (MIKE EHRMANN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)