Football : "L'attitude de Neymar est limite scandaleuse", estime Jacques Vendroux

Le PSG fait sa rentrée en Ligue 1 dimanche 11 août face à Nîmes, sans Neymar. Pour Jacques Vendroux, consultant football de Radio France, la deuxième saison de l'attaquant brésilien à Paris est "une catastrophe".

Neymar lors d\'un entraînement avec le PSG à Doha en janvier 2019.
Neymar lors d'un entraînement avec le PSG à Doha en janvier 2019. (BRUNO SALOMON / RADIO FRANCE)

La superstar brésilienne n'a pas été convoquée pour l'entame du championnat avec le match contre Nîmes dimanche 11 août, a annoncé le directeur sportif Leonardo, évoquant des discussions "plus avancées qu'avant" concernant un éventuel transfert.

"L'attitude de Neymar est limite incorrecte, limite scandaleuse", a déclaré sur franceinfo Jacques Vendroux, consultant football de Radio France, déplorant son irrégularité la saison dernière. "Donc le PSG est obligé de trouver une solution". Soit "Neymar reste au PSG, et il est aux ordres, il obéit", soit il est transféré, probablement à Barcelone ou au Real.

franceinfo : Le PSG est prêt-il à laisser partir sa star ?

Jacques Vendroux : D'abord, l'affaire Neymar, ça ne fait pas sérieux. Je veux dire, par rapport au PSG, au football français en règle générale, l'attitude de Neymar est limite incorrecte, limite scandaleuse. Il est arrivé au PSG il y a deux ans, il a fait une saison à peu près correcte, et la deuxième saison est une catastrophe. Il ne joue pas tous les matches : il est soit blessé, soit il a un problème familial, soit il a un problème personnel, pour un oui ou pour un non il s'en va au Brésil, soit il s'en va à Ibiza retrouver le meilleur surfeur du monde qui est un de ses amis... Donc le PSG est obligé de trouver une solution.

Il y a toujours quelque chose qui ne va pas dans la vie de Neymar.Jacques Vendrouxfranceinfo

Quelles sont les solutions ?

Il y a trois solutions. La première : Neymar reste au PSG et il est aux ordres. Il obéit. La deuxième : il va à Barcelone, mais il faut faire un chèque de 220 millions d'euros. Barcelone ne peut pas payer cash, et veut payer en trois mensualités. Or le PSG a besoin de cash. L'autre possibilité, c'est le Real Madrid. Ce serait un échange avec Navas, qui est un excellent gardien, Gareth Bayle, ou Isco. Sauf que dans n'importe club où il ira, il faudra qu'il soit aux ordres de l'entraîneur. Avec Zidane [l'entraîneur du Real Madrid], il est obligé d'être à l'heure à l'entraînement, il est obligé d'être régulier.

Le PSG n'est pas encore une institution.Jacques Vendrouxfranceinfo

L'institution madrilène se ferait plus respecter que le PSG ?

Évidemment. Le Real Madrid est une institution, l'Olympique de Marseille aussi. Ce sont des clubs créés en 1890. Ils ont une histoire incroyable, alors que le PSG a été créé il y a à peine 50 ans, ce n'est pas encore une institution. Quand vous rentrez dans une institution, il faut que vous soyez aux ordres. Et Monsieur Neymar sait mieux que quiconque qu'au PSG, il n'y a pas encore la hauteur qu'il y a dans des clubs comme le Real ou le Milan AC.