Coupe de France : le PSG ne tremble pas, Chambly est aux anges

Il y avait du football en ce milieu de semaine, avec les quarts de finale de la Coupe de France. Si le Paris-SG a dû se défaire du rival olympien sans son attaquant vedette, Neymar, la magie de la coupe a de nouveau opéré pour cette édition avec deux contes de fées.

Voir la vidéo

C'est un Paris handicapé par l'absence de l'attaquant star, Neymar, qui accueille l'Olympique de Marseille à l'occasion de ce second Classique disputé en trois jours. Et force est de constater que les Franciliens n'ont pas vacillé, prouvant que le collectif est plus fort que l'absence de certaines individualités. Juste avant la mi-temps, la frappe de Di Maria à l'entrée de la surface de réparation permet au PSG de prendre l'ascendant psychologique.

Deux clubs de National créent la surprise

Au retour de la pause, l'ailier argentin récidive et réalise le break pour Paris. Enfin, à dix minutes de la fin du temps réglementaire, Cavani enfonce le clou 3-0. Le même score que lors de la précédente journée de Ligue 1 face aux mêmes Phocéens.

Plus tôt dans la soirée, c'est Chambly, club de National, qui coiffe au poteau le pensionnaire de Ligue 1, Strasbourg. À la 83e minute, Lassana Doucouré ajuste le gardien alsacien et permet au club de l'Oise de réaliser l'exploit. Chambly rejoint alors l'autre formation de National, Les Herbiers. Le tirage au sort sera effectué après la dernière affiche opposant Caen à Lyon, ce jeudi soir.

Le JT
Les autres sujets du JT
La joie des joueurs du PSG après leur qualification contre Marseille en quarts de finale de la Coupe de France (3-0), mercredi 28 février 2018 au Parc des Princes.
La joie des joueurs du PSG après leur qualification contre Marseille en quarts de finale de la Coupe de France (3-0), mercredi 28 février 2018 au Parc des Princes. (FRANCK FIFE / AFP)