Cet article date de plus de sept ans.

Ibrahimovic : "On ne peut pas comparer le football masculin et féminin"

Pour la star du PSG, de nationalité suédoise, les joueurs de football de l'équipe de Suède méritent d'être davantage reconnus que les joueuses de la sélection nationale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le joueur du PSG Zlatan Ibrahimovic, le 22 décembre 2013 au parc des Princes, à Paris. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

"Avec tout le respect que je dois à ce qu'ont accompli ces dames, et elles l'ont fait fantastiquement bien, on ne peut pas comparer le football masculin et le football féminin. Arrêtez, c'est même pas drôle." La star du Paris Saint-Germain donne, dans une interview publiée mercredi 25 décembre par le journal suédois Expressen (article en suédois), son opinion sur une polémique qui fait rage dans son pays natal. 

La Fédération suédoise de football a offert lors d'une soirée de gala le dernier modèle Volvo au milieu de terrain international Anders Svenssson, qui venait de battre le record de sélections détenu par le gardien Thomas Ravelli avec 143 capes. Lors de la même réception, la milieu de terrain de l'équipe nationale, Therese Sjogran, n'a pas eu droit au même traitement alors qu'elle totalise 187 sélections, un record dans le football féminin en Suède. La décision de la Fédération a été vivement critiquée par une partie de l'opinion publique suédoise et des médias. Mais Zlatan Ibrahimovic la juge parfaitement justifiée.

Les femmes récompensées "en proportion de ce qu'elles génèrent"

Les joueurs de football de l'équipe de Suède méritent d'être davantage reconnus que les joueuses de la sélection nationale, estime Zlatan Ibrahimovic. "En Europe, on me compare à Messi et à Ronaldo. Quand je rentre en Suède, on me compare à une joueuse", déclare le buteur parisien.

"[Les médias suédois] m'ont demandé cet été qui était le meilleur, moi ou [l'avant-centre de l'équipe féminine de Suède] Lotta Schelin. Vous plaisantez, n'est-ce pas ? Quand j'aurai battu tous ces records de buts en équipe nationale, avec qui est-ce que je vais comparer ? Avec celui qui détenait le record, ou avec les femmes ?", s'interroge-t-il. "Avec tout le respect que je dois aux femmes, elles devraient être récompensées en proportion de ce qu'elles génèrent [financièrement]", conclut-il.

Ces déclarations n'ont pas empêché le quotidien local Aftonbladet de l'élire, mercredi, sportif le plus populaire de Suède pour la cinquième année consécutive.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.