Cet article date de plus de trois ans.

Premier League - Tottenham gagne, passe 3e, mais perd Harry Kane

Quatre jours après avoir subi sa première défaite de l'année 2018, synonyme d'élimination contre la Juventus en 8e de finale de Ligue des Champions, Tottenham a renoué avec la victoire dans le dernier match 30e journée à Bournemouth (4-1). Un doublé du Sud-Coréen Son, un dernier but de Aurier ont permis aux Spurs de profiter de la défaite de Liverpool, samedi à Manchester United, pour s'emparer de la 3e place. En revanche, Harry Kane, sur un but finalement refusé, s'est blessé à la cheville et a été contraint de sortir dès la première demi-heure de jeu.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Une 4e victoire consécutive en Premier League. Un statut d'invaincu qui dure depuis le 16 décembre et un déplacement à Manchester City (1-4). Tottenham n'a pas ralenti son rythme malgré la défaite et l'élimination frustrante en Ligue des Champions, à Wembley contre la Juventus (défaite 2-1 après le nul 2-2 en Italie). En déplacement à Bournemouth, les Spurs ont pourtant pris le mauvais chemin. Un but encaissé dès la 7e minute (Stanislas), une égalisation refusé à Harry Kane avant la demi-heure de jeu et sur la même action, un choc avec le gardien qui le contraignait à sortir un peu après, touché à la cheville. (32e). Bref, rien n'allait.

Mais Dele Alli n'a pas laissé le doute s'installer, en égalisant (35e), avant que la fin de match tourne totalement à l'avantage des hommes de Mauricio Pochettino. Un doublé de Son (62e, 87e), puis une dernière réalisation de l'ancien parisien Serge Aurier (90e), voilà comment Tottenham a décroché un large succès (4-1). Trois points qui envoient l'équipe en 3e position, puisque Liverpool s'est incliné samedi à Manchester United (2-1). Mais Danny Rose comme Dele Alli ont cédé leur place dans les dix dernières minutes. Malgré ce résultat, la semaine pourrait donc se révéler négative.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Premier League

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.