Premier League : pas de sanction pour l'arbitre soupçonné d'avoir frappé Andrew Robertson

L'arbitre Constantine Hatzidakis, qui a été accusé d'avoir volontairement donné un coup de coude au joueur de Liverpool, dimanche, ne sera pas suspendu.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le joueur de Liverpool Andrew Robertson face à l'arbitre Constantine Hatzidakis, le 9 avril 2023. (MAXPPP)

La fédération anglaise de football a annoncé, jeudi 13 avril, qu'elle ne prendrait pas de sanction contre l'arbitre de touche qui semblait avoir donné un coup de coude au défenseur de Liverpool, Andy Robertson, à la mi-temps du match contre Arsenal (2-2), dimanche. "Aucune mesure ne sera prise contre l'arbitre assistant Constantine Hatzidakis après l'incident avec Andy Robertson", a annoncé la FA dans un communiqué.

Après une fin de première période assez tendue où Liverpool avait réussi à réduire le score après avoir été mené 2-0, Robertson s'était dirigé vers l'arbitre pour lui parler. Hatzidakis avait alors levé le bras et son coude semblait avoir touché le menton ou la gorge du joueur. L'incident avait provoqué un regain de protestation des Reds et du défenseur, qui avait été averti dans la foulée.

La FA assure avoir "revu très attentivement tous les éléments en relation avec l'incident", comme "les déclarations de Liverpool et du PGMOL (l'organisme en charge de l'arbitrage professionnel anglais), de même que de multiples angles de prise de vue de l'incident et des circonstances environnantes" pour prendre sa décision.

Dans un communiqué distinct, publié par le PGMOL, Hatzidakis a livré sa version, plaidant le contact accidentel. "J'ai totalement coopéré avec la FA pour son enquête et j'ai discuté de cette question directement avec Andy Robertson lors d'une discussion ouverte et positive", a-t-il expliqué. "Ce n'était certainement pas mon intention de provoquer un contact avec Andy alors que j'éloignais mon bras de lui et pour cela, je me suis excusé", a-t-il ajouté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.