Cet article date de plus de sept ans.

Arsenal tient son derby

Arsenal a réussi un grand coup en s'imposant 1-0 à Tottenham en match décalé de la 30e journée de Premier League. Les Gunners ont débloqué ce derby londonnien à la 2e minute grâce à un missile de Rosiscky. Cette victoire permet à l'équipe d'Arsène Wenger, dont c'était la 1000e sur le banc, de coller aux basques de Liverpool et de revenir dans le sillage de Chelsea.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Rosicky libère Arsenal (CARL COURT / AFP)

Liverpool avait relancé la chasse aux Blues en s'imposant avec la manière à Old Trafford 3-0. Arsenal l'a imité dans la foulée au terme d'un derby intense à défaut d'être brillant. Les Gunners ont eu le mérite d'ouvrir tôt la marque sur un contre fulgurant de Rosicky. Oxlade-Chamberlain s'est emmêlé les crayons mais pas le Tchèque qui a expédié un missile dans la lucarne de Lloris (0-1, 2e). Mis sur orbite, Arsenal a ensuite géré son avance en procédant par des contres. Tottenham a bien essayé avec 17 tentatives au but mais en cadrant deux tirs, il n'y avait quasiment aucune chance renverser la vapeur. Arsène Wenger n'avait pourtant pas gagné depuis 2007 à White Hart Lane...

Cette saison, leurs problèmes à domicile auront coûté cher aux Spurs, et  peut-être même à leur entraîneur Tim Sherwood, observé par le propriétaire du  club. Après le 4-0 à Chelsea et le 3-1 contre Benfica en C3, cette 3e défaite de  la saison après l'élimination en Cup contre le rival du nord de Londres sans  inscrire de but commence à faire beaucoup. A l'arrêt en championnat après leur revers à Stoke (1-0), les Gunners  repartent donc de l'avant et, entre leur demi-finale de Coupe d'Angleterre et  leur 3e place, ils peuvent continuer de croire à un premier trophée depuis 2005.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Premier League

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.