Cet article date de plus de dix ans.

Pire que les vœux des politiques, les vœux des sportifs

Ils n'ont rien à vous promettre, rien à gagner à se risquer sur YouTube pour vous souhaiter une bonne année. Mais ils le font quand même...

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Aucun club français n'a fait comme le Borussia Mönchengladbach, qui a souhaité un joyeux Noël à ses supporters sur le terrain. Ici lors d'un match à domicile contre Schalke 04, le 21 décembre 2011.   (WOLFGANG RATTAY / REUTERS)

Contrairement aux politiques, les sportifs n'ont rien à gagner à vous souhaiter une bonne année en vidéo. Mais, comme pour les politiques, cet exercice devient un passage obligé de la communication d'un club. Après des débuts laborieux ces dernières années, ils font des progrès. Morceaux choisis.

En mode "actors studio"

Mention spéciale pour la vidéo de vœux du Stade Toulousain, incontestablement la plus réussie. Il y a un scénario, de l'action, autre chose que des "bonne année" qui s'enchaînent face caméra. Les joueurs toulousains enlèvent le père Noël qui se garait sur le parking du stade, pour en faire un demi de mêlée (vu son gabarit) marquant l'essai décisif de la victoire. Tout ça en trois minutes. Hélas, c'est la seule vidéo de vœux franchement réussie. 

En mode frénétique

Les vœux du Montpellier Hérault Rugby sont montés comme un film de John Woo, avec des plans de deux secondes maximum. Le running gag utilisé, celui de la phrase répétée en toutes les langues, c'est du réchauffé de la vidéo "Yes we can" de la Fédération française de foot de 2009, mais au moins, ça ne dure pas longtemps...

 

En mode "tout le monde veut dire un petit mot"

Au Clermont Foot, club de L2, on se cache derrière un père Noël en plastique pour souhaiter ses vœux. On sait ce qu'ils veulent, les joueurs auvergnats : garder la même place en championnat et monter en L1 la saison prochaine. On passera rapidement sur les cadeaux de Noël accrochés au faux plafond d'un des bureaux autour des 2''. Ce qui vaut le déplacement, c'est cette reprise a capella + beatbox + faute d'anglais "I wish I'm a merry Christmas" à 3"49 d'un joueur avec une boule de sapin accroché à l'oreille. 

 

En mode "confession"

Ce n'est pas la joie au RC Lens, entre saison morose et difficultés financières. Ça se voit dans les vœux du président du club, Gervais Martel, qui espère que "l'année 2012 sera inversement proportionnelle à 2011", une année "qu'on va essayer d'oublier le plus vite possible". Sortez les mouchoirs.

 

En mode "trou de mémoire"

La période des fêtes a été très agitée au PSG, qui a débarqué son entraîneur à la veille de Noël et qui a intronisé son successeur la veille de la Saint-Sylvestre. Les joueurs ont quand même trouvé le temps de rencontrer le père Noël, le deuxième qu'ils ont vu cette année après leurs nouveaux patrons qataris. Et de souhaiter leurs vœux aux supporters. Notamment Kevin Gameiro, qui souhaite aux fans une "bonne année euuuuuuhhhhhh deux mille euuuuuhhh deux mille douze" (à 1'' sur la vidéo).

 

En mode MTV

Plutôt que de faire répéter par tous les joueurs en toutes les langues "bonne année", l'OM s'est fendu d'un clip de 40 secondes où des valeurs ("effort", "courage"...) sont illustrées par plusieurs photos. On notera que Lucho Gonzalez n'apparaît ni sous "effort" (il est accusé de beaucoup marcher sur le terrain), ni même de tout le clip, ce qui peut laisser supposer un départ au mercato. 

En mode "régional de l'étape"

La vidéo de l'OL a fait 13 500 vues vendredi 6 janvier à 10 heures, soit bien plus que toutes les autres vidéos de vœux cumulées. Le moment de bravoure de ces vœux est à voir à 1"59, quand le préparateur de l'équipe, Robert Duverne, souhaite avec un accent du coin caractéristique une bonne année aux supporters. "Ne vous embêtez pas avec le blabla, la croissance, les présidentielles, mais regardez les résultats de l'OL." Pour les plus tenaces d'entre vous, la cravate blanc crème brillante de Bafé Gomis à 3"38 vaut le déplacement. 

En mode cheap

Les effets spéciaux du générique des vœux des Girondins de Bordeaux ont été entièrement réalisés à la main (mais au sens strict du terme) avec un bonnet de père Noël.

Vous en avez vu d'autres qui valent le détour ? Nous sommes preneurs de vos suggestions dans les commentaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.