"Pays de merde" : Ibrahimovic dérape après la défaite du PSG à Bordeaux

Frustré par la défaite de son équipe à Bordeaux dimanche (3-2) malgré ses deux buts marqués, Zlatan Ibrahimovic s’est emporté dans la cour des vestiaires du stade Chaban-Delmas après la rencontre. La LFP étudiera ses propos jeudi.

(Zlatan Ibrahimovic lors de la rencontre Bordeaux-PSG dimanche © REUTERS/Regis Duvignau)

Saisi par les caméras de Canal+, les propos du Suédois sont sans ambiguïté : "En 15 ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG ". Des propos que les entraîneurs des deux équipes après la rencontre, Laurent Blanc et Willy Sagnol, ont mis sur le compte de l’énervement inhérent à la défaite, et que les joueurs interrogés à ce sujet ont tenu à relativiser, quand le principal intéressé après la douche est passé devant la presse sans s’arrêter, sans même un regard.

Plutôt transparent durant la rencontre,  Zlatan Ibrahimovic a tout de même su, sur ses rares occasions, marquer deux fois, notamment sur un penalty, et a surtout brillé par ses gestes d’agacement, ses échanges tendus avec ses adversaires ou encore son attitude hautaine envers l’arbitre. "Ibra" n’est plus le grand Zlatan et sa frustration semble surtout venir de là.

Le ministre des Sports demande des excuses

Mais l'affaire est montée jusqu'au plus haut sommet de l'Etat puisque que Patrick Kanner, le ministre de la Ville et des Sports a réagi sur Twitter, faisant part de sa "déception" et demandant les excuses de l'intéressé.  "Ce n'est pas un bon exemple pour notre jeunesse", a-t-il encore dit sur France Info. 

Patrick Kanner, ministre de la Ville et des Sports, réagit aux propos de Zlatan Ibrahimovic après le match Bordeaux-PSG : "Ce n'est pas un bon exemple pour notre jeunesse"
--'--
--'--

"Je tiens à m'excuser si des personnes se sont senties offensées" (Zlatan Ibrahimovic)

Dans la soirée, Zlatan Ibrahimovic s'est excusé dans un communiqué. "Je tenais à préciser que mes propos ne visaient ni la France ni les Français. J'ai parlé de football et non d'autre chose. J'ai perdu le match et je l'accepte, mais je n'accepte pas quand l'arbitre ne suit pas les règles. Ce n'est pas la première fois que cela se produit. Je me suis exprimé sous le coup de l'énervement et tout le monde sait qu'à ce moment là les mots peuvent dépasser la pensée. Je tiens à m'excuser si des personnes se sont senties offensées", écrit le joueur. "Des excuses bienvenues de la part de ce grand champion", a aussitôt réagi Patrick Kanner, à nouveau sur son compte Twitter.

Lundi matin, la Ligue de Football Professionnel (LFP) a annoncé que les propos de l'attaquant du PSG seraient examinés par ses services, jeudi.