Paris Saint-Germain: les vrais-faux transferts des Qataris

Depuis leur arrivée au PSG, les dirigeants qataris ont tenté de nombreuses stars, pas toujours avec succès.

Zlatan Ibrahimovic sous les couleurs du Milan AC lors d\'un match contre Sienne, le 29 avril 2012. Le joueur serait en contact avec le Paris Saint-Germain.
Zlatan Ibrahimovic sous les couleurs du Milan AC lors d'un match contre Sienne, le 29 avril 2012. Le joueur serait en contact avec le Paris Saint-Germain. (ALBERTO LINGRIA / AFP)

Viendront ? Viendront pas ? Annoncées depuis quelques jours du côté du Paris Saint-Germain, les arrivées des Milanais Ibrahimovic et Silva tardent à se confirmer. Une incertitude qui rappelle que depuis qu'ils sont aux commandes du club de la capitale, les Qataris ont connu quelques échecs sur le marché des transferts. En attendant d'en savoir plus sur l'éventuelle arrivée des deux joueurs du Milan AC au PSG, retour sur les plus grands ratés qataris.

• Kaka : maintes fois annoncé, jamais recruté

Eté 2011 : premier marché des transferts en tant que propriétaires du Paris Saint-Germain pour les Qataris, qui se mettent en tête de faire venir un grand nom du côté de la capitale. Ricardo Kaka, ballon d'Or 2007 et remplaçant du côté du Real Madrid, apparaît comme le candidat idéal. Le joueur est approché, mais les négociations échouent à la fin du mois d'août. Qu'importe, les Qataris retentent leur chance lors du mercato hivernal, sans plus de succès. Le Brésilien aurait de nouveau été approché cet été, mais aurait de nouveau décliné, hésitant entre revenir dans son ancien club du Milan AC et signer un contrat avec le club londonien de Tottenham. 

• Beckham ? "C'est fait !"

Pour son premier hiver parisien, le prince Tamim bin Hamad al-Thani décide de frapper un grand coup en tenant de s'offrir les services de la star anglaise David Beckham. Des discussions sont engagées avec le milieu de terrain, exilé aux Etats-Unis, dans le club des Los Angeles Galaxy. "C'est fait", titre même le Parisien, quatre jours avant Noël. Pourtant, l'Anglais ne portera jamais le maillot du PSG, annonçant quelques jours plus tard son souhait de rester aux Etats-Unis.

Le joueur du Los Angeles Galaxy, David Beckham, lors d\'un match amical à Melbourne (Australie) le 6 décembre 2011.
Le joueur du Los Angeles Galaxy, David Beckham, lors d'un match amical à Melbourne (Australie) le 6 décembre 2011. (BRANDON MALONE / REUTERS)

Pato : "Milan, c'est ma maison"

L'affaire Beckham n'a pas été le seul camouflet de l'hiver 2011 pour les Qataris. Après l'échec des négociations avec le milieu de terrain anglais, les dirigeants parisiens tentent de convaincre l'attaquant brésilien du Milan AC Pato de rejoindre leur club. Le PSG vient alors de s'offrir les services de l'entraineur Carlo Ancellotti, qui connait bien le joueur pour l'avoir eu sous son commandemant à Milan. Au beau milieu des négociations, une rencontre est même organisée entre le PSG et le Milan AC, pendant laquelle Pato inscrit un but contre son possible futur club.

Comme pour David Beckham, de nombreux médias annoncent qu'un accord a été trouvé entre le club et le joueur... avant que celui-ci n'annonce lui-même son envie de rester en Lombardie dans un communiqué publié sur le site officiel du club milanais: "Je reste à Milan. Milan, c'est ma maison, je ne veux pas interrompre ma carrière en rouge et noir (...), je veux continuer à écrire l'histoire du Milan", écrit-il à l'époque. Le joueur aurait de nouveau été approché cet été, mais ne serait toujours pas tenté par l'aventure parisienne.