Cet article date de plus de sept ans.

Nouvelles technologies : le Mondial 2014 (déjà) dans l'histoire

Pas encore terminé, ce Mondial brésilien est d'ores et déjà entré dans l'histoire. Pour la première fois, les arbitres ont utilisé de nouvelles technologies comme la vidéo et la bombe aérosol.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le système Goal Line Technology permet aux arbitres de vérifier si le ballon a franchi la ligne de but grâce à la vidéo © Mappp)

Elle ne gagnera pas ce Mondial, mais la France restera dans l'histoire. Elle est la première équipe qui s'est fait accorder un but après recours à la vidéo lors d'une Coupe du Monde.

C'était le 15 juin lors du premier match face au Honduras (3-0) : le tir de Benzema rebondit sur le gardien et franchit de peu la ligne. Loin de l'action, l'arbitre valide ce deuxième pion grâce aux sept caméras qui calculent la position exacte du ballon sur la ligne de but. L'homme au sifflet est informé en temps réel sur sa montre.

Vidéo. Le but accordé à la France contre le Honduras grâce à la vidéo.

La bombe aérosol, autre star du Mondial

Les arbitres peuvent également - s'ils le souhaitent - se servir d'un spray pour asperger de la mousse sur la pelouse lors des coups francs.

Objectif : faire respecter l'endroit de la frappe et la distance réglementaire entre le ballon et le mur formé par les joueurs.

 (L'arbitre utilise "la mousse à raser" pour tenir à distance les joueurs des Pays-Bas © Reuters)

Selon le fabricant 915 Fair Play, cette bombe aérosol permet de tenir neuf fois sur dix les joueurs à distance et d'éviter à 82% les retards dans le jeu. Au bout des 90 minutes, il n'y a aucun risque de voir des lignes blanches se répandre sur le rectangle vert puisque cette mousse à base d'eau, non toxique, disparaît après environ une minute.

Pas cher - contrairement à la technologie sur la ligne de but qui coûte 200.000 euros par stade -, ce flacon de quelques millilitres plaît aux arbitres et à la Ligue de Football Professionnel. L'adoption éventuelle de ce procédé - "génial" selon Frédéric Thiriez, le président de la LFP - sera discutée lors de la prochaine réunion du comité exécutif de la FFF, le 24 juillet selon France Football. Cette "mousse à raser" pourrait donc bien voir le jour sur les pelouses du championnat de France dès cette saison.

 (Le "Goal Control 4D" © Idé)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.