Cet article date de plus de neuf ans.

Notre équipe de France pour repartir du bon pied

2014 et la Coupe du monde de football au Brésil, c'est demain. Pour bien préparer cette échéance, FTVi endosse le costume du sélectionneur et vous livre déjà sa liste des 23.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les Bleus avant le match contre l'Espagne, le 23 juin 2012 à Donetsk (Ukraine). (ALEXANRE MYSYAKIN / AFP)

Après un Euro 2012 décevant, l'heure est à la reconquête pour l'équipe de France. Histoire d'aider le sélectionneur des Bleus à repartir du bon pied, FTVi lui propose, après moults débats, sa liste des 23, subtilement pesée pour briller à la Coupe du monde 2014, au Brésil.

Notre formation : le 4-4-2

Boudée par Raymond Domenech et Laurent Blanc, cette formation a l'immense avantage d'offrir à Karim Benzema le partenaire d'attaque dont il a manqué cruellement pendant cet Euro. Esseulé, l'avant-centre tricolore n'a cessé de décrocher et de venir chercher le ballon plus bas, rappelant un certain... Nicolas Anelka en 2010. Résultat pour les Bleus : trois petits buts inscrits (aucun n'a été marqué par Benzema) en quatre matchs, deux de moins que la Grèce, pourtant réputée pour son inefficacité offensive...

Un joueur comme l'attaquant Olivier Giroud, très adroit de la tête, permettrait de répondre aux éventuels problèmes de relance posés par cette formation, en servant de point d'appui pour faire remonter l'équipe. Et si vous n'êtes toujours pas convaincu, une séduisante équipe d'Italie a montré, dimanche soir, que le 4-4-2 était loin d'être ringard.

Notre onze de départ  

 (FOOTBALLUSER.COM)

Notre banc des remplaçants 

Gardiens de but: Stéphane Ruffier, Cédric Carasso.

Défenseurs: Bacary Sagna, Benoît Trémoulinas, Mamadou Sakho, Mapou Yanga Mbiwa.

Milieux de terrain: Etienne Capoue, Rio Mavuba, Anthony Mounier, Yoann Gourcuff.

Attaquants: Loïc Rémy, Kevin Gameiro.

Ceux qui ont réussi leur Euro : Hugo Lloris qui a sauvé les meubles, Mathieu Debuchy et ses percées côté droit, la révélation Yohan "the brain" Cabaye et Franck Ribéry, qui est revenu à son meilleur niveau.

Ceux qu'on aimerait voir un peu plus : Olivier "la promesse" Giroud  et Laurent Koscielny, lequel a toujours été impeccable dans ses interventions.

Ceux dont on attend davantage : Karim Benzema, qui doit retrouver le chemin des filets, Yann M'Vila, le futur patron du milieu de terrain tricolore, et Gaël Clichy, qui manque de rigueur.

Ceux qui méritent une seconde chance en sélection : Rio Mavuba, dont l'association avec Yohan Cabaye faisait des merveilles à Lille, et Mamadou Sakho, qui vaut mieux que sa dernière saison au PSG.

Ceux dont on attend le retour au plus haut niveau : Kevin Gameiro (s'il joue comme à Lorient) et Yoann Gourcuff (version 2008-2010).

Les petits jeunes qui montent : Le prodige madrilène Raphaël Varane, le néo-Lillois Marvin Martin, le polyvalent défenseur montpelliérain Mapou Yanga M'Biwa, le solide milieu toulousain Etienne Capoue et le petit ailier niçois Anthony Mounier.

Les blessés de l'Euro : Bacary Sagna et Loïc Rémy.

Les gentils chauffeurs de banc : Cédric Carrasso et Stéphane Ruffier.

Celui qui mériterait d'avoir sa chance : Benoît Trémoulinas. Le latéral gauche de Bordeaux enchaîne les bonnes saisons. Suffisamment pour être digne d'enfiler le maillot bleu.

Nos recalés

Ceux qui ont atteint la limite d'âge : Florent Malouda, Patrice Evra, Alou Diarra, Philippe Mexès et Anthony Réveillère. En 2014, ces joueurs auront tous largement dépassé la trentaine. Et contrairement à Franck Ribéry, leurs performances ne sont pas suffisantes pour leur accorder une dérogation.

Ceux qui posent problème dans le vestiaire : Samir Nasri, Hatem Ben Arfa et Jérémy Ménez. Individualistes à souhait, ils ont du mal à se fondre dans un collectif. Et leurs performances sur le terrain ne compensent pas leur pouvoir de nuisance dans le vestiaire. Comme le relève le président de l'AS Saint-Etienne Bernard Caïazzo sur L'Equipe.fr, il faut parfois savoir se débarrasser des fortes têtes pour bâtir un collectif. C'est ce qu'a montré le sélectionneur Aimé Jacquet dans les années 1990, en écartant Eric Cantona ou David Ginola, ce qui n'a pas empêché la France de remporter la Coupe du monde en 1998.

Ceux qui font peur aux supporters français : Adil Rami et Steve Mandanda. Fébrile dans ses interventions et ses relances, le défenseur de Valence a été le principal motif d'inquiétude des supporters français. Quant au gardien Steve Mandanda, il s'est illustré en équipe de France par son irrégularité, avec comme point d'orgue, son match raté contre l'Islande.

Ceux qui ne nous ont pas convaincus : Blaise Matuidi et Mathieu Valbuena.

Cette liste est évidemment subjective. N'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions dans les commentaires. Nous vous répondrons.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.