Neymar condamné à plus de trois millions d'euros d'amendes au Brésil pour avoir construit notamment un lac artificiel dans sa propriété

L'attaquant du PSG a été condamné, lundi, à payer plus de trois millions d'euros après avoir fait construire, sans les autorisations nécessaires, un lac artificiel dans sa propriété proche de Rio de Janeiro.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
La star du PSG, Neymar, à l'occasion du Grand Prix de Monaco de F1, le 25 mai 2023. (ALESSIO DE MARCOO / SIPA)

Un magistrat brésilien a condamné, lundi 3 juillet, la star du PSG, Neymar, à une amende de 16 millions de reals (3 millions d'euros) pour avoir construit un lac artificiel dans son manoir de la banlieue de Rio de Janeiro sans permis environnemental. Le conseil municipal de Mangaratiba a infligé, au total, quatre amendes à l'attaquant parisien pour "violations environnementales dans la construction d'un lac artificiel dans le manoir du joueur", a déclaré le secrétariat du conseil dans un communiqué.

"Les sanctions s'élèvent à plus de 16 millions de reais", précise le communiqué, un montant fixé par le parquet de Mangaratiba, une zone touristique située à environ 130 kilomètres de Rio, où l'attaquant du Paris Saint-Germain possède cette propriété. Parmi les "dizaines d'infractions" relevées, les autorités ont cité "l'exécution de travaux soumis au contrôle environnemental sans autorisation", le captage et le détournement d'eau de rivière sans autorisation, et "l'enlèvement de terrain et la suppression de végétation sans autorisation".

Neymar peut faire appel

Neymar dispose de 20 jours pour faire appel de la sanction, dont le montant avait été initialement fixé à cinq millions de réais, soit près d'un million d'euros. Le 22 juin, à la suite de plaintes déposées sur les réseaux sociaux, les autorités avaient constaté plusieurs violations de l'environnement dans la propriété de luxe, où des ouvriers construisaient un lac artificiel et une plage.

Les autorités ont ainsi fermé le site et ordonné l'arrêt de toute activité. L'international brésilien de 31 ans se remet actuellement d'une opération à la cheville droite, subie en mars à Doha.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.