Mondial : la France réussit son entrée en battant le Honduras (3-0)

Les Français se sont imposés 3-0 dans leur premier match de cette Coupe du Monde face au Honduras. Karim Benzema a inscrit un doublé.

(Benzema a inscrit un doublé contre le Honduras © REUTERS/Murad Sezer)

Il y a avait forcement de l'appréhension dans le camp français à l'aube de ce premier match des Bleus. De l'appréhension puisque depuis 1998, les Bleus n'avaient jamais remporté leur premier match de poule. Appréhension aussi face à la réputation d'agressivité des Honduriens. Et tout au long de la première mi-temps, le comportement des Bleus ne rassure pas. Certes, les Honduriens ne se montrent pas dangereux mais les Français n'arrivent pas non plus à combiner et se heurtent au bloc défensif du Honduras.

Et surtout, les Français font preuve d'une coupable perte de nerfs. Evra écope rapidement d'un carton jaune. Pogba, fauché par Palacios, dégoupille et frôle le carton rouge. Heureusement pour lui, l'arbitre ne lui tend que le jaune. Et alors que l'on s'apprête à regagner les vestiaires sur ce score de 0-0 qui rappelle de mauvais souvenirs, Pogba – encore lui – est bousculé dans la surface par Palacios. L'arbitre n'hésite pas et siffle un pénalty. Palacios récolte un deuxième jaune. Karim Benzema ne tremble pas et inscrit son premier but. La France peut alors rentrer aux vestiaires en poussant un gros ouf de soulagement.

La technologie vidéo pour valider un but

En deuxième mi-temps, les Bleus repartent avec de belles intentions face aux Honduriens réduits à 10. Deux minutes à peine après la reprise, Benzema se retrouve seul à la gauche des buts de Valladares. Il arme une frappe puissante que le gardien semble sauver in extremis. Et ce match devient historique, car pour cette Coupe du Monde, une technologie vidéo permet de savoir si le ballon a franchi la ligne. Après quelques minutes de confusion et de protestation, la technique rend son verdict. Le but est accordé. Un contre-son-camp de Valladares.

A deux-zéro, les Français sont tranquilles. Ils doivent juste plier l'échine face au jeu viril, et pour le coup incorrect, développé par l'équipe latino-américaine. Et sans surprise, ies coéquipiers d'Hugo Lloris inscrivent un troisième but. Sur un corner, Debuchy place une frappe de mule, contrée, qui revient sur Benzema. L'attaquant madrilène allume une frappe magnifique sous la barre du gardien. Trois-zéro, cela rappelle des souvenirs aux supporters français dans le stade.

Un excellent départ

Les Bleus débutent donc au mieux leur compéition puisqu'une heure avant à peine, les Suisses – grands rivaux dans ce Groupe E – s'imposaient in extremis face à l'Équateur (2-1). La France occupe seule la première place du groupe et se tourne déjà fait le match vendredi prochain contre les Helvètes.

Autre bonne nouvelle, Karim  Benzéma est en forme avec les Bleus lui qui ne cesse désormais de marquer. Et les belles images de solidarité entrevues ces dernier mois se sont confirmées sous le ciel étoilé de Porto Alegre. Il ne faut pas s'enflammer, mais il ne faut pas non plus s'interdire de rêver.