Cet article date de plus de huit ans.

Mondial : l'entraîneur du Brésil mis en examen pour fraude fiscale

Luiz Felipe Scolari, le sélectionneur de l'équipe brésilienne de football, a été mis en examen pour fraude fiscale au Portugal. La justice lui reproche de ne pas avoir déclaré près de 7 millions d'euros alors qu'il était à la tête de la sélection nationale, à Lisbonne entre 2003 et 2008. Scolari nie catégoriquement les faits.
Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
  (Luiz Felipe Scolari mis en examen © Reuters/Sergio Moraes)

Le timing ne pouvait pas être pire. La justice portugaise est venue troubler, ce mercredi, la préparation des Brésiliens à "leur" Coupe du Monde, qu'ils entameront dans moins d'un mois chez eux. Le sélectionneur de la Séleçao, Luiz Felipe Scolari, a été mis en examen pour fraude fiscale. Les faits remontent à la période 2003-2008, alors qu'il était à la tête du Portugal. Les soupçons portent en tout sur une somme de 7 millions d'euros, que le fisc portugais lui reproche de ne pas avoir déclarée.

Face à ces soupçons, le sélectionneur, champion du monde avec le Brésil en 2002, nie catégoriquement : "J'ai fait correctement mes déclarations de revenus. Dans tous les pays où j'ai travaillé, j'ai toujours déclaré mes revenus. S'il y a quelque chose d'incorrect, ce n'est pas de mon fait ". Le journal néerlandais Het Financieele Dagblad avait déjà révélé le système grâce auquel Scolari aurait pratiqué l'évasion fiscale et le blanchiment, à travers des sociétés basées notamment aux Bahamas.

Cette affaire ne pouvait tomber plus mal ; elle risque de déstabiliser une équipe qui a déjà une énorme pression sur les épaules, à l'heure d'aborder la Coupe du Monde devant son public. Premier match prévu le 12 juin, contre la Croatie. Si tout va bien.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.