Mondial Jour 3 : s'il ne fallait retenir que ça…

Chaque jour, retrouvez les informations, images ou tweets qu'il ne fallait pas manquer la veille.Retour ce dimanche sur les victoires de l'Italie, de la Colombie et du Costa Rica.

(Un fan colombien au Brésil © REUTERS)

L'image du jour

Toute la détresse du gardien qui laisse filer la balle. Orestis Karnezis n'a rien pu faire pour stopper le tir de Pablo Armero. La Grèce s'incline 3-0 face à la Colombie à Belo Horizonte.

(La détresse du gardien grec © REUTERS)

L'homme du jour

Joel Campbell. L'attaquant du Costa Rica est le grand artisan de la victoire de son équipe face à l'Uruguay (3-1). Il est l'auteur d'une superbe frappe croisée qui a permis aux costaricains d'égaliser. Il est également impliqué dans le dernier but, offrant une passe décisive à Urena. Enfin, il a été victime (ou plutôt son tibia) a été victime d'une attaque de Maxi Pereira qui a écopé d'un carton rouge.

Le chiffre du jour

  1.  Zéro comme le nombre de but marqué en Coupe du Monde par Wayne Rooney qui dispute tout de même le troisième Mondial de sa carrière. L'attaquant de Manchester United s'est toutefois illustré lors de la défaite de l'Angleterre face à l'Italie (2-1) en délivrant une superbe passe à Sturridge qui a marqué le but du un partout. Rooney a (au moins) deux matchs pour enfin débloquer son compteur.

La phrase du jour

Elle est signée Didier Deschamps lors de sa conférence de presse avant France-Honduras dimanche. Interrogé sur Franck Ribéry – forfait – qui met en cause l'encadrement médical des Bleus le sélectionneur français a eu une réponse lapidaire

"Vous pensez que je vais répondre à cette question? Bah non, On a un match à préparer et Franck Ribéry n'est pas là. Je suis pris par autre chose, la compétition demain ."

Le tweet du jour

L'équipe de France continue son opération séduction en (entre) ouvrant les portes des Bleus. Les supporters peuvent saisir quelques (tous) petits moments soigneusement choisis de la vie de groupe. Place cette fois-ci à une vidéo du voyage jusqu'à Porto Alegre, lieu du match contre le Honduras.