Football : "Ça me tue", la légende américaine Megan Rapinoe gravement blessée lors du dernier match de sa carrière

La star américaine a dû quitter le terrain dès les premières minutes de la finale du championnat des Etats-Unis, perdue par son équipe de l'OL Reign.
Article rédigé par Loris Belin, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Megan Rapinoe au sol après s'être blessée lors du dernier match de sa carrière, la finale du championnat des Etats-Unis, le 11 novembre 2023 entre l'OL Reiggn et le NJ/NY Gotham (ROBYN BECK / AFP)

Ce devait être un au revoir grandiose, il s'est conclu en larmes après quatre minutes. La légende du football féminin Megan Rapinoe s'est blessée très tôt dans le dernier match de sa carrière samedi 11 novembre, la finale du championnat des Etats-Unis entre son équipe de l'OL Reign et le NJ/NY Gotham. L'attaquante a été visiblement touchée au tendon d'Achille et a dû sortir dès la 6e minute de la rencontre.

Sur une accélération, sans opposition, Rapinoe s'est effondrée sur la pelouse, s'asseyant immédiatement avant de mettre sa tête dans son maillot. "J'ai ressenti un 'pop', puis je n'ai plus senti mon tendon d'Achille, je pense que je l'ai déchiré, c'est vraiment le pire imaginable, a-t-elle commenté après le coup de sifflet final. C'est horrible. Quitter une finale aussi tôt, je ne mérite pas ça, franchement. Mais bon c'est la vie, ça fait partie du jeu, je me sentais bien avant le match. Désormais je suis une personne normale, qui va devoir faire une longue rééducation, ça me tue, c'est vraiment la m...."

Pour Rapinoe, cette grave blessure vient clore une carrière riche en succès sur et en-dehors des terrains. Très engagée sur les questions sociales, du mouvement Black Lives Matter à l'égalité salariale hommes/femmes obtenue avec la sélection américaine, en passant par la cause LGBT, la joueuse de 38 ans restera comme une figure de sa génération.

"C'est triste de finir comme ça, mais dans l'ensemble je me sens heureuse de ma carrière, chanceuse d'avoir joué aussi longtemps, avec des joueuses aussi incroyables, de plusieurs générations, d'avoir pu construire des amitiés, s'est-elle émue. Je me sens prête à partir, il est l'heure. J'ai eu une carrière incroyable dont je n'aurais même pas pu rêver. J'ai hâte de découvrir mon nouveau rôle dans le jeu, car je quitte les terrains mais vous continuerez de me croiser autour."

Double vainqueure de la Coupe du monde, Ballon d'Or 2019, championne olympique 2012 ou encore championne de France avec l'Olympique Lyonnais en 2013 et 2014, Megan Rapinoe n'ajoutera pas un titre de championne des Etats-Unis à sa longue liste d'accomplissements. L'OL Reign s'est incliné 2-1 contre le NJ/NY Gotham à San Diego au terme d'une finale électrique. Autre légende du football américain, la joueuse de la franchise new-yorkaise Ali Krieger disputait elle aussi le dernier match de sa carrière, avec plus de réussite que Rapinoe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.